logo lesviolets.com
croix occitane
Thijs Dallinga : "Toulouse est la meilleure étape pour moi"
"Il peut faire encore beaucoup mieux", l’analyse du premier match de Fares Chaibi en Ligue 1

Étincelant durant les matchs amicaux, Fares Chaibi, jamais vu en Ligue 2, a directement démarré titulaire contre Nice dimanche (1-1). Pendant 68 minutes, le Pitchoun a évolué dans une position avancée, limite de numéro 10 excentré droit. Analyse.

Le plus jeune des 11 de départ

Au coup d’envoi de la rencontre, Fares Chaibi était le plus jeune joueur des deux équipes (19 ans et 252 jours). En cours de rencontre, Kevin Keben a affiché un âge encore plus bas (18 ans et 183 jours).

Un record dans le match

Durant les 68 minutes qu’il a jouées, Chaibi est allé presser les Niçois à 26 reprises. C’est plus que tous les joueurs de la rencontre. Melvin Bard arrive deuxième avec 20 pressings. Chaibi est également celui qui a réussi le plus de pressing, permettant au TFC de récupérer 6 ballons. C’est mieux que Mikkel Desler et Stijn Spierings (5).

D’autres chiffres à améliorer

Au total, Chaibi a touché le ballon à 25 reprises. Côté TFC, seul Thijs Dallinga a eu moins de fois le cuir (19). Il n’a pas tenté de dribble et n’a pas réussi une seule passe dans le dernier tiers du terrain en situation d’attaque. Ses coéquipiers n’ont pas non plus beaucoup joué sur lui (22 fois la cible de passes, plus faible total de l’équipe).

Ses notes

La rédaction du site LesViolets.Com, les supporters et La Dépêche du Midi ont été d’accord sur sa performance avec une note à chaque fois de 6/10. En revanche, L’Équipe l’a placé comme le moins bon violet de la partie avec un 4/10.

Son analyse du match (dans La Dépêche du Midi) :Je m’y attendais un peu, mais il m’a fallu 10 minutes pour vraiment me mettre dedans. Et après, tu ne penses qu’au jeu, plus à ce qu’il y a autour. Je suis le plus offensif des trois milieux, avec Branco et Stijn un cran en dessous. Une partie de mon travail, c’est donc de presser. Par exemple, sur les 6 mètres adverses, je permute avec Thijs Dallinga : le coach veut qu’on presse beaucoup.

L’analyse de son match par Philippe Montanier :Il était un peu plus en dessous que lors de la préparation, mais l’opposition n’était pas la même. Il a été précieux, mais il peut faire encore beaucoup mieux. C’est un joueur avec du ballon, j’aurais voulu qu’il se projette un peu plus. Il a été généreux dans son placement et ses déplacements. On a moins vu sa qualité technique, mais il a encore le temps.

Sondage719 votes

Farès Chaibi doit-il encore être titulaire contre Troyes ?