ASSE 2-2 TFC : Un point au bout des émotions

Publié le 15 septembre 2019 à 19:40 par Pierre Pambrun

Pour démarrer le match dans le chaudron bouillonnant sous 30 degrés à Saint-Etienne, Alain Casanova laisse Koulouris et Dossevi sur le banc et reconduit la charnière Amian - Diakité.

Dès l'entame, Toulouse joue en bloc bas et frissonne à deux reprises dans les premiers instants. Reynet voit les ballons raser ses bois, d'abord l'équerre puis le poteau, toujours à sa droite. Malgré un premier quart d'heure totalement privatisé par les Verts, Gradel ouvre le score sur penalty après une faute sur Leya Iseka. 0-1. Après quoi, l'ASSE remet le paquet, sans conclure, aussi grâce à Reynet qui détourne une fusée de Cabaye de 30 mètres. À la pause fraîcheur, les Violets se parlent beaucoup. Préparent-ils l'action Sangaré – Saïd – Leya Iseka ? En effet, ce dernier double tout de suite la marque ! 0-2. Le hold-up en marche ? À la demi-heure, les locaux doutent et perdent de leur influence dans le jeu. Leya Iseka pèse sur leur défense et n'obtient curieusement pas penalty quand M'Vila le pousse dans la surface. Et ce n'est pas terminé, chaque contre de nos attaquants fait mal à l’adversaire.

Saïd, après une passe décisive et un boulet de canon repoussé par Ruffier, trouve le poteau à la 40ème. Malheureusement, le Téfécé ne tue pas le match et, son bloc monté haut, se fait prendre dans le dos par Hamouma qui réduit le score face à un Reynet avancé et à la détente un peu courte. 1-2 à la 45ème...
Mi-temps. Au téléphone, Papy se lamente : "A 0-2, on pouvait gagner, à 1-2, les autres vont être remontés comme des pendules, il ne faut surtout pas se décourager !”.

En seconde période, les Stéphanois reprennent l'ascendant et poussent Gradel à un geste de kung-fu, s'écrasant sur Cabaye dans notre surface. L'arbitre ne dit rien. Ouf ! Peu après, Moreira laisse le champ libre à Bouanga, qui centre parfaitement dans la profondeur pour Hamouma qui égalise, lâché par Sylla. 2-2. En réponse, notre capitaine, piqué au vif, va chercher un coup franc qui donne des frayeurs à toute la défense adverse : il y a le feu devant la ligne de Ruffier, accroché à la transversale puis bloqué au sol. La partie bascule d'un camp à l'autre avec des opportunités pour chaque équipe. On se régale…

À la 67ème, tout juste entré, Koulouris trompe magnifiquement le gardien, excentré et dans le petit filet opposé. Pour notre plus grand regret, l'arbitre de touche lève le drapeau et l'arbitre central, en plein doute, refuse le but pour un hors-jeu que je ne partage pas. Le rythme descend d'un cran jusqu'à 5 minutes de la fin où Khazri propulse un boulet de canon sur Reynet qui repousse. Sainté a les occasions les plus franches et se voit refuser le 3ème but à deux reprises pour des hors-jeu millimétrés, à la 86ème et à la 94ème. Le score final en reste à 2-2, mais aurait mérité un 4-4 ou un 5-5 !

Quelle belle rencontre entre un TFC fort devant et qui aurait pu en marquer d’autres, et des Stéphanois qui méritent leur public à l’image d’un second acte décomplexé. On retiendra les regrets de ne pas avoir tué le match et braqué le Forez avec un 0-3 manqué en première mi-temps, mais aussi le soulagement de ne pas avoir pris le 3ème qui nous pendait un nez en fin de partie.

Nos derniers articles