Vacances, blessures, covid, préparation, mercato, Bordeaux, et de l'espoir, l'été agité du TFC

Publié le 24 juillet 2021 à 11:00 par JB

85 jours plus tard. Le TFC retrouve déjà le chemin de la compétition, moins de deux mois après avoir perdu le barrage face à Nantes. Tout est allé très vite, les joueurs ont eu le droit à trois semaines et demie de vacances, avant la reprise qui avait été fixée au 24 juin. Le Tèf est logiquement le club de Ligue 2 qui a repris le chemin de l'entraînement le plus tard. À titre de comparaison, Ajaccio, notre adversaire du jour, a pu jouir d'une préparation de 10 jours supplémentaires et a organisé une expédition au sein du fameux GR20 pendant 72 heures à ses joueurs.

L'été a été agité avec un changement de coach, des départs forcées pour des raisons économiques et l'espoir de la descente de Bordeaux. Concernant la préparation, Damien Comolli s'est expliqué sur RMC : "On avait deux choix qui se présentaient à nous : soit on faisait une préparation normale, ce qui fait que les joueurs n'avaient pratiquement pas de vacances, soit on faisait une préparation plus courte, et on assurait aux joueurs 22 jours de vacances. On a choisi évidemment la deuxième option, et je suis convaincu que c'était la bonne chose à faire."

De son côté, Philippe Montanier a avoué que la situation était particulière : "On a tenu compte du compte. Mais durant le stage et les matchs amicaux, l'équipe s'est plutôt bien comportée. Pour moi, on est prêt sans problème." Et pourtant, des problèmes, le coach toulousain a dû en gérer. D'abord, au sujet du mercato : "Il y a eu beaucoup de départs majeurs. En enlevant le gardien, sur les 10 dans le champ, il y a eu 6 ou 7 départs. Il reste quand même un noyau dur et des jeunes qui peuvent être impliqués dans ce début de saison."

Autre souci, et pas des moindres, l'état physique du groupe. La saison passée, Patrice Garande avait été épargnée par de longues blessures. Cet été, Rhys Healey, Brecht Dejaegere, Ruben Gabrielsen, Bafodé Diakité et Kléri Serber sont tous passés par l'infirmerie - les deux derniers cités y sont encore - pour des alertes musculaires. Le staff en charge de la préparation physique n'a pourtant pas bougé avec l'arrivée de Montanier.

Interrogé par nos soins, Xavier Frezza, préparateur physique pour sportifs professionnels, ce phénomène était à craindre : "Trois semaines de vacances, c'est un petit peu court, surtout après une saison compliquée avec le covid. Pour un staff, c'était très dur de travailler, car parfois, il y avait des matchs reportés, puis juste après des périodes très chargées avec plusieurs matchs en peu de temps. Mais c'était le cas pour tous les clubs. Ce qui a été plus dur pour le TFC, c'est qu'ils ont eu trois matchs en plus. On a aussi très peu de recul sur les cas qui ont eu le covid. Certains s'en remettent vite et d'autres, c'est un peu plus long. On l'a bien vu pendant l'Euro, il y a eu énormément de blessures."

Des lueurs d'espoir existent néanmoins. Tout l'effectif sera vacciné la première semaine d'août. Les deux nouvelles arrivées, Ado Oniawu et Mikkel Desler, sont en forme puisqu'ils disputaient déjà des matchs de championnat depuis le printemps dans leurs désormais anciennes équipes. Le Tèf a également enfin récupéré un nouveau terrain d'entraînement digne de ce nom au niveau du complexe Daniel Faucher. Philippe Montanier a, d'ailleurs, fait sa mise en place pour TFC - ACA sur cette pelouse flambant neuve. Messieurs Dupé, Adli, Sylla, Van den Boomen et Healey, on vous attend désormais au tournant pour crier de joie au Stadium et bien démarrer cette nouvelle saison !

Nos derniers articles