Sondage : la sanction de la LFP sévère envers le TFC ?

Publié le 13 janvier 2022 à 08:00 par JB

La LFP a décidé de retirer un point avec sursis au TFC suite à des insultes racistes proférées à l’encontre de Lionel Mpasi, le gardien ruthénois, en fin d’année 2021 lors du match face à Rodez (1-1). Du côté du club, on évoque une décision “disproportionnée et injuste” et l’on précise qu’un appel est envisagé. À titre de comparaison, en 2019, Prince Gouano avait été victime de cris de singe lors du match Dijon - Amiens. L’auteur des faits avait été sanctionné d’une interdiction de stade, mais le DFCO s’était aussi vu infliger un retrait d’un point avec sursis. Plus récemment, Troyes a vu son joueur Hyun-jun Suk être victime de propos racistes au cours d’une rencontre à huis clos au Vélodrome face à l’OM. Les Phocéens ont été sanctionnés de 10 000 euros d’amende.

Dans ces conditions, trouvez-vous la sanction de la LFP sévère envers le TFC ? Exprimez-vous via notre sondage ci-dessous et découvrez les avis de la rédaction du site LesViolets.Com.

sondage
2662 votes
Trouvez-vous la sanction de la LFP sévère envers le TFC ?
Oui
87.7%
2335 voix
Non
12.3%
327 voix

Cédric Polizzi : “Totalement injuste. Une sanction avec sursis envers les tribunes ou directement contre la personne concernée aurait été une sanction plus adéquate. Premièrement, ici c’est un coup d’épée dans l’eau contre ces personnes qui n’ont rien à faire du sport. Deuxièmement, les joueurs écopent d’une sanction, alors que leur métier est de jouer au football.

Anthony Labatut : “On est tous d’accord sur le fait que ça doit être sanctionné. Mais pour moi, les clubs ne doivent pas être sanctionnés dans ces cas-là, y compris pour les jets de bouteille. Seuls les auteurs doivent être durement sanctionnés.

Enzo Portal : “C’est hyper sévère et ce genre d'actes repose sur la responsabilité et surtout l'intelligence de chacun. Punir le club est hors sujet. Que peut faire le TFC ? Si le club réprimande, on finira par jouer nos matchs devant personne pour ne pas risquer prendre de une pénalité.

Christophe Canard : “Je rappellerais que le club est responsable de la sécurité dans le stade. Et que donc c’est à lui de gérer les débordements, et c’est lui le responsable quand il y en a. Après, c’est sévère et à la fois pas sévère. Parce que si on est vraiment un club où tout ça arrive très rarement, le point de pénalité, on ne le prendra jamais. Et si ça se reproduit, c’est qu’on aura mérité de prendre une sanction.

Nos derniers articles