TFC - Rodez : Un point de retrait avec sursis pour Toulouse suite aux propos à caractère raciste

Publié le 12 janvier 2022 à 21:10 par JB

Réunie ce mercredi 12 janvier 2022, la Commission de Discipline de la LFP a décidé de sanctionner le Toulouse FC d’un retrait d’un point avec sursis suite au comportement d’un individu placé en tribune Brice Taton qui a proféré des propos à caractère raciste face à Rodez (1-1). Aucune amende, ni fermeture de tribune n'a été prononcée. En clair, le TFC n’est pas immédiatement impacté, mais en cas de récidive, la Ligue enlèvera un point au classement aux hommes de Philippe Montanier.

Lors de ce triste événement, cette personne, qui a pu être identifiée par les caméras du Stadium, a traité Lionel Mpasi, le gardien du RAF, de “sale singe”. Damien Comolli avait réagi immédiatement après les faits : “Je suis extrêmement en colère et même dégoûté. Si je refais le cheminement des événements, j’ai eu un pressentiment quand j’ai vu la réaction du gardien de Rodez. Je me suis dit qu’il s’était passé quelque chose de grave. Ça m’était arrivé dans un club précédent et la réaction du joueur avait été la même. Je suis donc descendu sur le terrain pour essayer de comprendre. J’ai parlé à Pierre-Olivier Murat, le président de Rodez, qui m’a dit que son gardien avait été victime d’insulte raciste par deux fois. Ils sont tous les deux allés voir le délégué, j’ai écouté ce qu’ils ont dit. Quand il a fini, je me suis excusé auprès du gardien et du président de Rodez au nom du club. Je viens de discuter avec le directeur de la sécurité du club et un des stadiers. On va bien évidemment essayer d’identifier l’individu. Le gardien de but m’a décrit comment il était habillé et où il était placé. C’est quelqu’un qui était derrière un de nos stadiers. Le joueur m'a répété ce qui lui a été dit mais je ne peux pas les répéter. Ça m'arracherait la bouche, ce sont des mots abjects. Je suis évidemment écoeuré. Le TFC fait beaucoup depuis des années pour lutter contre toutes les discriminations. On insiste dessus et c’est le genre de truc qui me donne envie de vomir. En revanche, il n’y a pas eu de jets de projectiles comme on a pu lire. Le délégué me l'a confirmé. On va bien entendu, dès demain, discuter avec les groupes de supporters pour voir s'ils ont entendu des choses ou s'ils connaissent l'individu. Je n'ai aucun doute sur le fait qu'ils nous aideront s'ils peuvent nous aider.

La semaine passée, un autre individu, toujours placé en virage Brice Taton, a écopé de 4 mois de prison et d'une interdiction de stade pour jet de projectile.

Nos derniers articles