Rodez 1-0 TFC : Cette fois-ci, tout le monde a eu faux

Publié le 22 February 2021 à 00:30 par JB

Ce samedi soir, le TFC n’a pas été en mesure d’inquiéter Rodez, victorieux 1-0. Que tous les optimistes se rassurent : oui, Toulouse est toujours dans le bon wagon pour monter, et, oui, la saison reste (très) belle. Mais force est de constater que les hommes de Patrice Garande connaissent leur deuxième coup de moins bien, après le début de saison, avec 4 points pris sur les 12 derniers possibles.

Hier, c’est d’abord l’arbitre qui a eu tort. Ce match était un simulacre de football. Le ballon ne tenait même pas sur les coups de pied arrêtés et étaient, de fait, tirés illégalement. Pourquoi ne pas avoir attendu le lendemain pour jouer avec de légères meilleures conditions ? Ensuite, Patrice Garande a eu tort dans sa composition. Tort d’avoir bouleversé sa défense en alignant Moreira à gauche, alors que d’autres options existaient pour lui permettre de rester à droite (le jeune Rapnouil avait été bon à Bordeaux, voire un changement de système).

On peut également se demander si le passage d’Amian dans l’axe de la défense est une bonne idée, lui qui affichait de la sérénité dans l’axe droit. On pense aussi, du coup, à Damien Comolli qui a préféré faire signer un joueur finlandais alors que sa priorité absolue aurait dû être le recrutement d’un joker à Machado, qui ne peut pas disputer l’intégralité d’une saison. Le président a eu des opportunités. Heureusement, pour le moment, le Colombien n’a rien de grave et devrait pouvoir être aligné contre Amiens. Enfin, les joueurs ont eu tort. Tort de ne pas s’être rapidement adapté au contexte et de ne pas avoir su élever leur niveau de jeu, alors que certains avaient l’occasion de marquer des points. Bravo aux Ruthénois qui se sont mieux adaptés et qui méritent leurs trois points.

Messieurs, on vous pardonne néanmoins volontiers cette défaite dans ce derby si vous nous offrez un bonheur extrême en mai. En attendant, il y a encore du pain sur la planche pour que cette soirée en Aveyron ne soit qu’un simple accident.

Nos derniers articles