Rhys Healey, seule ombre au tableau de la soirée

Publié le 19 janvier 2022 à 23:30 par JB

Ado Onaiwu et Rafael Ratao ont marqué face à Nancy, mais pas Rhys Healey. L’attaquant anglais a eu pourtant l’opportunité de scorer à deux reprises, d’abord à la 29ème minute, sur une merveille d’ouverture de Stijn Spierings. C’est finalement Denis Genreau qui a conclu. Puis en seconde période, mais l’attaquant anglais a perdu son duel face à Nathan Trott. Buteur dans l’âme, l’ancien du MK Dons n’a marqué qu’une fois en championnat (à Nîmes) depuis son quadruplé face à Sochaux le 20 novembre. À son crédit : c'est lui qui provoque l'expulsion du Lorrain Basila.

Si son statut d’attaquant numéro 1 du club, et même de Ligue 2, n’est pas à remettre en cause, son attitude a été soulevée par nos confrères de beIN SPORTS. Parfois individualiste, Healey a souvent pesté contre lui et ses coéquipiers tout au long du match. Ce n’est pas la première fois que ça lui arrive. “Il pèse sur les défenses, mais il est mécontent, car il a ce duel avec le gardien. D’habitude, il met le ballon au fond, mais là, le portier adverse a bien joué le coup” a déclaré Philippe Montanier à ce sujet après le coup de sifflet final.

L’entraîneur toulousain a toujours titularisé Healey cette saison en Ligue 2, sauf au Havre où il était suspendu. L’an dernier, Patrice Garande l’avait mis en concurrence avec Vakoun Bayo, au point de le faire souvent démarrer sur le banc en deuxième partie de saison. Et si Ado Onaiwu était parfois une alternative à l’Anglais ? Histoire de le faire souffler, d’augmenter la concurrence qui n’existe pas à l’heure actuelle, et de le faire réfléchir. Pour pouvoir retrouver le Healey tueur, le plus rapidement possible.

sondage
3519 votes
Rhys Healey doit-il être sur le banc face à Bastia samedi ?
Oui
32%
1127 voix
Non
68%
2392 voix

Nos derniers articles