Philippe Montanier : "Un nul au goût de défaite"

Publié le 15 janvier 2022 à 22:57 par JB

Après TFC - Pau (1-1), Philippe Montanier s’est présenté en conférence de presse pour analyser cette rencontre.

Philippe, quelle est votre première réaction ?
C’est une déception. C’est un nul qui a un goût de défaite, même si on est revenu au score. Il a manqué de la qualité offensive en première mi-temps. Notre deuxième période a été plutôt pleine avec, malgré tout, peu d’efficacité. On a 23 tirs et 5 cadrés. Et, encore une fois, la défense a bien joué, mais à la moindre occasion au Stadium, ça fait but. Il y a toujours une frappe déviée, un contre… C’est rageant.

Qu’est-ce qui a manqué au TFC ?
On a eu beaucoup de déchet, surtout en première période. Techniquement, c’était pauvre. On n’a pas été incisif dans les zones de vérité. En seconde mi-temps, une équipe qui a 23 tirs, ce n’est pas pauvre. On a aussi eu la barre transversale, le gardien adverse qui a fait plusieurs arrêts. Et on prend un but sur une demi-occasion.

Au classement, vous n’avancez donc que très peu…
C’est décevant. Nos amis ajacciens n’ont pas joué. C’est un tout petit point pris. Malgré tout, l’équipe n’a jamais lâché, ni abandonné. À un moment donné, on était pas loin de la balle de break. Ce soir, on n’avait pas l’adresse suffisante. Pau a été bon. Ils ont une demi-occasion et ils marquent un but. Et nous, sur nos nombreuses situations, on n’a pas été efficaces.

Vous attendiez-vous à ce genre de match avec une équipe regroupée derrière ?
On travaille toujours ça puisque c’est le type de rencontre qu’on dispute. Il y a des matchs où on est un peu plus efficace offensivement et ça débride la partie. En première mi-temps, si Ado (Onaiwu) arrive à mettre cette belle occasion, ça change peut-être l’histoire du match. Mais, ce soir, on a manqué d’adresse, malgré une seconde période où on a tout fait pour gagner le match.

Un mot sur Branco van den Boomen, encore décisif ?
Ça a été un vrai métronome, entre tous ses coups de pied arrêtés et son but. C’est un élément essentiel pour nous, mais on s’aperçoit que ce n’est pas suffisant. Il faut que tout le monde soit à ce niveau-là pour gagner les matchs. Nos adversaires font toujours leur meilleur match de l’année contre nous. Il faut donc qu’on soit toujours au maximum sur les deux mi-temps.

Nos derniers articles