Olivier Sadran sur BFM TV ce mercredi matin pour parler du déconfinement

Publié le 06 mai 2020 à 16:36 par JB

L’agenda d’Olivier Sadran est surchargé. En plus de s’occuper du TFC et d’être un des leaders auprès de la LFP pour lutter contre la crise financière, Olivier Sadran doit s’occuper de son entreprise, Newrest, qui a perdu 150 millions d’euros de chiffre d’affaires en avril, et vient de s’associer avec ses deux concurrents, Servair et LSG pour créer l’Alliance des Métiers de la Restauration Aérienne et Ferroviaire dont il est devenu président.

Ce mercredi matin, Sadran était un des invités de BFM TV pour évoquer le déconfinement et la reprise économique : “Pour nous, la progressivité va être bien plus longue que pour tout le monde. Nous nous sommes réunis autour de l’Alliance des Métiers de la Restauration Aérienne et Ferroviaire, parce que nous nous sentions un petit peu oubliés, comme sans doute beaucoup d’entreprises. Nous représentons toute la logistique et l’avitaillement en catering des avions et des trains. Toutes les études démontrent qu’un retour à la normale n’est pas envisageable avant l’été 2022, voire 2023. (…) Il sera très difficile de remettre un certain nombre de personnes dans l’avion, comme c’était le cas avant le Covid-19. (…) Sur le territoire français, nous représentons 12 000 personnes. D’abord, nous voulons réussir notre protocole de déconfinement pour que l’ensemble de nos salariés puisse retravailler en toute sécurité. On sera prêt, mais malheureusement pour ne pas pouvoir revenir au travail, car il semblerait que l’activité aérienne ne soit pas d’actualité. Et c’est ça notre plus grande préoccupation après la santé de nos salariés.

Le président du TFC n’a pas été invité à réagir sur l’actualité du club.

Nos derniers articles