logo lesviolets.com
croix occitane
Le TFC regarde Nice dans les yeux, et j'y étais pour vous !
Le TFC aurait dû gagner son match, Damien Comolli l'a fait savoir
©Florian Martinez

Ce dimanche, le TFC a fait match nul face à Nice (1-1). Sur le papier, ce résultat est bon pour les Toulousains et lance plutôt bien leur saison. Mais en analysant les statistiques, le Tèf aurait dû gagner son match.

En effet, les hommes de Philippe Montanier ont eu trois occasions nettes (contre une pour les Niçois) : le tir de Dallinga sur le poteau seul face au gardien, la tête de ce même Néerlandais sans le portier suite au centre de Nathan Ngoumou et le but. L'OGCN n'a eu qu'une seule occasion nette, malgré plusieurs belles opportunités (tir de Gouiri en début de rencontre, la transversale, le coup franc de Delort ou encore la double situation en fin de rencontre).

Pour mieux comprendre cette notion, Opta, société spécialisée dans la data, donne cette définition : "Une occasion nette est une situation dans laquelle on devrait raisonnablement s'attendre à ce qu'un joueur marque, généralement dans un scénario un contre un ou à très courte distance lorsque le ballon a une trajectoire dégagée vers le but et qu'il y a une pression faible à modérée sur le tireur. Les penalties sont toujours considérés comme une occasion nette."

Après la rencontre, Damien Comolli a fait savoir à ses joueurs qu'ils auraient dû prendre les trois points. Le président le sait parfaitement, le TFC surfe encore sur sa superbe dynamique de la fin de saison dernière et va devoir accumuler un matelas de points intéressant durant les premières journées de cette saison 2022-2023. Quatre équipes iront dans la charrette vers la Ligue 2 en juin prochain.