logo lesviolets.com
croix occitane
Comolli en vacances, Bordeaux va savoir, le mercato va (enfin) se lancer
La Lettre du Violet : "L'incompréhension"

Voici une nouvelle lettre, signée Rémi...

La rédaction du site LesViolets.Com souhaite absolument vous donner la parole. Au quotidien, nous vous proposons de publier VOS articles en Une du site dans notre rubrique "La Lettre du Violet". Voici une nouvelle lettre, signée Rémi :

Il y a un an, nous étions dans le néant.

Puis il y a eu un rachat qui nous a vraiment posé question. Où allions-nous ? Les joueurs étaient traumatisés et il y avait une fracture avec la direction pour nous les supporters...

Pourtant, lorsque Moreira a marqué face à Auxerre, pendant un mois et demi, nous avions vu une équipe, un groupe avec une âme. Et bien que cela ne plaise pas à M. Comolli, Patrice Garande a su créer un groupe. Rien n'est jamais parfait dans la vie, mais 80 buts dans une saison, finir par jouer la montée malgré la Covid en fin de parcours, cela n'était pas un échec, mais un vrai coup de cœur, une réussite. Certes, pas totale, mais tout de même...

Alors aujourd'hui, laisser partir les Adli, Kone, Bayo, Antiste, Machado, c'est à dire cinq de nos titulaires, libérer les Said, Koulouris et Sylla, ce n'est pas franchement une performance. C'est même bizarre de ne pas les avoir fait jouer un peu plus pour leur laisser une chance de se montrer et de partir en échange de money. Il y a aussi le cas de Garande qui a été un vrai artisan de toute cette émulation. Au point que quelque part, nous supporters (j'ai envie de dire les vrais humains dans l'histoire), nous nous sommes attachés à eux, à ce groupe et nous en avions besoin.

Et dans ces moments anxiogènes et de doutes, voir de la stabilité, c'est important. Comment on ne peut pas donner 20000 euros pour Antiste, franchement ? Lors des transferts, cela se rachète dans un contrat... Plus le mec est payé, plus il a de valeur...

Nous repartons donc presque à zéro, mais n'en déplaise à notre chère direction, je ne suis pas sûr que nos milieux bataves n'aient pas envie eux aussi de partir sous des cieux plus roses, car cette gestion basée en partie sur les valeurs humaines des gars nous montre aussi une chose : faite ce que je dis mais pas ce que je fais... Et lorsque l'on est intransigeant avec l'autre, l'ironie de la vie nous rattrape. Dit d'une autre manière plus explicite : monsieur Comolli donne le bâton pour se faire battre. Et à ce jeu-là, je crois que malheureusement des clubs plus structurés, plus solides que le nôtre, et plus attrayants que nous existent. Donc si nous ne faisons pas attention à l'esprit famille, il se pourrait bien que notre Téfécé devienne quelconque et se résume aux chiffres de la data et malheureusement le football n'est pas du baseball... Espérant que je me trompe lourdement. Je reste et je resterai un fidèle supporter... Dans une semaine, nous commencerons à voir notre nouveau TFC se dessiner et j'espère voir de belles trouvailles et que tout marche pour monsieur Montanier, car la pression monte, monte, monte…

Vous pouvez nous envoyer votre lettre en utilisant notre email : alleztfccom@gmail.com