Garande toujours sous contrat avec le TFC, le décryptage de Maître Viola

Publié le 18 juin 2021 à 16:00 par Maître Viola, Florian Vidal

Ces derniers jours, une folle rumeur a été lancée par La Dépêche du Midi expliquant qu’à l’heure actuelle, le TFC et Patrice Garande n’avaient toujours pas trouvé d’accord au sujet de la rupture de contrat liant les deux partis et que l’ancien caennais pourrait finalement être présent au centre technique du Stadium jeudi prochain si la situation n’avait pas évolué entre temps. Qu’en est-il ? Décryptage avec Maître Viola, notre spécialiste juridique.

Si les négociations entre Patrice Garande et Damien Comolli n’ont pas abouti en ce qui concerne le départ de ce premier du club, cela veut dire qu’à ce jour, le contrat de travail les liant n’est pas rompu et donc que toutes les obligations dudit contrat demeurent.
Ainsi, malgré le communiqué du TFC du 2 juin 2021, l’entraîneur, étant lié par CDD, se doit de répondre présent et de respecter les termes de son contrat tant que la rupture n’est pas valablement actée.
Autrement dit, sans l’accord des deux parties, Patrice Garande se devra d’être présent lors de la reprise des entrainements et ce, au risque d’être lui-même fautif vis-à-vis du contrat qui jusqu’en 2022 le protège.

Mais pourquoi Garande et le TFC ne sont-ils pas encore d’accord ? Seuls les deux hommes connaissent le dossier, mais différentes pistes existent. Lié par contrat, l’ancien caennais peut demander d’être payé jusqu’au dernier centime de ce que le club lui aurait normalement versé jusqu’en 2022, voire plus (sous forme d’indemnités). De son côté, Comolli pourrait jouer sur d’autres motifs de rupture possible telle que la “faute grave”, qui rappelons le, ne peut pas être la non-montée en Ligue 1, mais plutôt un problème de comportement en interne (altercation, non-respect de règles…) ; même si en pratique et dans les faits celle-ci semblerait difficile à qualifier.

Gageons que les deux hommes sauront rapidement conclure un accord pour éviter une situation ubuesque jeudi prochain.

Nos derniers articles