Droits télé : Le président de Canal explique pourquoi il avait choisi Sadran pour négocier

Publié le 23 September 2020 à 15:45 par JB

Au printemps dernier, Nasser al-Khelaïfi, Jacques-Henri Eyraud, Jean-Pierre Rivère et Olivier Sadran sont allés négocier auprès de Maxime Saada, le président de Canal+, le paiement de l’échéance d’avril concernant les droits télé. Dans L’Équipe, Saada a expliqué comment il avait sélectionné ses interlocuteurs : “J’avais simplement établi une liste de présidents avec lesquels j’avais des relations de confiance. On avait été assez frappés aussi par le comportement de certains au lendemain du résultat de l’appel d’offres (en mai 2018, ndlr), qui nous avaient interpellés parce qu’on ne l’avait pas remporté. Je me souviens d’une phrase de Bertrand Desplat qui disait : “Les gens vont économiser ce qu’ils mettaient dans Canal+”. Tout cela, je ne l’ai pas oublié. (…) Nos échanges étaient parfois tendus avec les quatre présidents mais, au moins, il n’y avait pas d’a priori, il y avait un franc-parler. On a accepté de payer les montants demandés pour les matchs diffusés.

Nos derniers articles