logo lesviolets.com
croix occitane
TFC - Nîmes : le 11 de départ du TFC
Cinq choses à savoir sur Thijs Dallinga, le nouveau goleador du TFC

Et de 3, déjà ! Après Zakaria Aboukhlal et Kjetil Haug, Toulouse vient de boucler une nouvelle arrivée en signant Thijs Dallinga...

Et de 3, déjà ! Après Zakaria Aboukhlal et Kjetil Haug, Toulouse vient de boucler une nouvelle arrivée en signant Thijs Dallinga, attaquant de l’Excelsior Rotterdam. Contre 2,5 M d’euros, le buteur néerlandais débarque en pleine confiance et s’apprête à découvrir la Ligue 1 avec la Ville Rose. En attendant de le voir faire trembler les filets, intéressons-nous de plus près à notre nouvelle recrue, à travers cinq anecdotes à connaître sur lui.

Une jeune carrière exclusivement hollandaise

Au haut de ses 21 ans, Dallinga n’a évolué qu’au pays des tulipes. Né à Groningue, l’avant-centre s’est rapidement lancé dans le football pour arriver au centre de formation du FC Emmen, club de première division néerlandaise. Considéré comme prometteur, il décide de rejoindre le club de sa ville natale en 2018, et se révèle être très efficace dans les catégories inférieures. Promu avec l’équipe première de Groningue, l’avenir du joueur s’assombrit : victime de pépins physiques et peu utilisé dans la rotation offensive, il dispute seulement 7 matchs sur la saison 2020/2021. À la recherche d’un nouveau défi à la hauteur de ses ambitions, Dallinga ne prolonge pas et privilégie le temps de jeu proposé par l’Excelsior : “Je voulais jouer pour un club qui a un certain statut et une certaine ambition dans le football professionnel. Je ne voulais pas jouer pour la dix-huitième place. C’était ma condition principale.” Un choix de carrière payant, qui va permettre son éclosion express au haut niveau.

Une saison 2021/2022 stratosphérique !

À l’issue de sa première saison à Rotterdam, Thijs Dallinga a marqué les esprits en réalisant un exercice presque parfait. Auteur de 9 passes décisives en 44 matchs (tcc), le Batave a aussi démontré sa palette de finisseur chirurgical, en inscrivant la bagatelle de 36 buts : 20 du pied droit, 8 du pied gauche, 5 de la tête, et 3 pénaltys. Pur numéro 9 clinique, Dallinga apparaît comme un buteur athlétique (1,80m) également capable de participer au jeu. Ainsi, en recrutant le meilleur buteur et meilleur joueur d’Eerste Divisie (D2 néerlandaise), le TFC vient de s’offrir un vrai crack.

L’artisan principal de la montée de l’Excelsior en Eredivisie

En plus d’avoir réalisé une année magnifique à titre personnel, Dallinga a aussi brillé collectivement en offrant au club rotterdamois une remontée historique en première division. Et pourtant, tout ne fut pas si simple : seulement 6ème avec 66 points à la fin de la saison régulière, les coéquipiers du néo-Toulousain ont dû batailler pendant trois confrontations aller-retour pour décrocher leur précieux ticket. Emmené par son duo d’attaque composé de Thijs Dallinga et Marouan Azarkan, une autre cible des Violets, l’Excelsior a déjoué les pronostics. Après avoir disposé de Roda et de l’Heracles, le SBV a renversé Den Haag au prix d’un scénario fantastique, en arrachant la montée aux tirs aux buts. Avec ses 4 buts et sa passe décisive sur l’ensemble de ces barrages, le joueur néerlandais a clairement contribué à cette épopée, sans oublier ses 32 autres buts sur la phase régulière.

Une toute petite expérience internationale

À l’instar des deux autres nouveaux venus à Toulouse, le jeune joueur dispose d’un passé international. En effet, l’attaquant a connu deux sélections avec les U19 Oranje, sous les ordres de Maarten Stekelenburg, en 2018. Convoqué à l’occasion de deux matchs amicaux, l’Espoir a débuté face à l’Arménie et a même scoré face au Portugal, quelques minutes après son entrée en jeu. Son transfert en Occitanie va-t-il lui ouvrir les portes de la sélection nationale, à l’aube de la Coupe du Monde ?

Le 6ème hollandais sous les couleurs violettes

En rejoignant les bords de Garonne, Dallinga ne risque pas d’être dépaysé. Successeur de Rinus Schaap (1950-1952), Joop Stoffelen (1951-1953) et Robbie Rensenbrink (1981), le nouvel avant-centre des Violets va retrouver ses compatriotes Branco Van den Boomen (2020-), Stijn Spierings (2020-), ainsi que le binational Zakaria Aboukhlal, ce qui devrait grandement faciliter son intégration. Welkom Thijs !