"Le TFC et Dijon, deux attaques en manque de confiance"

Publié le 02 décembre 2018 à 00:00 par JB

Avant TFC - Dijon ce dimanche à 15h00 au Stadium, la rédaction du site LesViolets.Com a rencontré Le Dijon Show, spécialiste du DFCO.

Comment expliquez-vous votre 18ème place ?
Le bon début de saison était un peu en trompe-l’oeil, car on a eu beaucoup de réussite sur des matchs comme Nice et Montpellier. Quand on a eu moins de réussite, ça a de suite été plus compliqué. La saison dernière, on obtient un bon classement grâce à une attaque exceptionnelle alors que notre défense était très fébrile. C'est assez logique qu'on ne puisse pas avoir autant de réussite offensive ad vitam æternam. Mais, en revanche, on n’a pas encore réussi à vraiment solidifier notre défense avec des recrues qui peinent à convaincre, même si Aguerd monte beaucoup en puissance récemment. Du coup, faiblesse défensive et manque de confiance en attaque, c'est un cocktail qui ne marche pas très bien.

Quelles sont vos qualités actuelles ? Et défauts ?
Notre principal défaut actuel, c'est le manque de réalisme et de confiance en attaque. C'est un cercle vicieux : les attaquants font quelques mauvais matchs, du coup ils sont moins en confiance et loupent des choses qu'ils réussissent d'habitude ou alors n'osent pas tenter. Du coup, ils ne marquent pas et sont encore moins en confiance et ainsi de suite. Mais je crois que le TFC connaît un peu le même problème.
Nos qualités, c'est notamment le fait qu'on a retrouvé beaucoup de solidarité depuis quelques matchs et qu'on a un milieu de terrain très solide, avec des joueurs techniques et complémentaires. Et on commence à trouver une certaine stabilité en défense, donc ça aide d'autant plus.

Comment voyez-vous cette rencontre de dimanche ?
Ce sera un match accroché, on a rarement des matchs très ouverts et débridés contre le TFC. D'autant que les deux attaques sont en manque de confiance. L'équipe qui ouvrira le score fera un grand pas vers la victoire. Allez, on mise sur une victoire 1-0 pour nous.

Quand on vous dit TFC à quoi pensez-vous ?
On est très amateurs de beau jeu et faut reconnaître que dans ce domaine, ce n’est pas forcément le nom du TFC qui arrive en premier. Après, ça reste un club avec une grosse longévité dans l'élite par rapport à Dijon. Quand on pense TFC, on pense plus à certains joueurs. Reynet et Jullien qui sont passés par Dijon bien sûr, mais aussi des joueurs comme Diop et Lafont la saison dernière, ou un garçon comme Dossevi cette année, qu'on aurait bien aimé à Dijon.

Quels sont vos souvenirs avec Reynet et Jullien ?
Jullien n'est resté qu'une saison au DFCO, l'année de la remontée en Ligue 1, mais il a marqué les esprits, car il a inscrit 9 buts, ce qui n'est pas banal pour un défenseur. Après, sur un plan purement défensif, il a laissé des souvenirs moins impérissables, car il avait quand même pas mal de lacunes. Par contre, humainement, c'est un très bon mec.
Reynet, bien sûr, c'est autre chose. C'est Dijon qui l'a révélé, il a passé six saisons au club, a été capitaine et un des piliers du vestiaire, il nous a sauvé la mise de nombreuses fois... Je pense qu'il était arrivé au bout du chemin avec nous, mais ça reste forcément l'un des grands bonhommes de ces dernières saisons pour le DFCO et un des grands artisans de la remontée et du maintien.

Nos derniers articles