Zanko : "Que Reynet soit aujourd'hui dans l'émotion, c'est tout à fait légitime"

Publié le 24 January 2020 à 18:00 par JB

La semaine a été marquée par l’arrivée de Lovre Kalinic, prêté par Aston Villa, qui va prendre la place de numéro 1 à Baptiste Reynet dans les cages toulousaines. Ce dernier a été énervé par ce recrutement et l’a fait savoir à la direction du club. Lors de sa conférence de presse ce vendredi, Denis Zanko est revenu sur cet épisode et a expliqué le choix du club. Interview.

Lovre Kalinic sera-t-il titulaire dimanche contre Lyon ?
Si on va chercher quelqu’un, c’est qu’on pense qu’il est apte à jouer le rôle de titulaire. Mais dans le football, tout peut aller très vite. Les performances sur le terrain sont les indicateurs.

Pourquoi avoir recruté un nouveau gardien de but ?
Une réflexion a été menée pour améliorer l’équipe. En période de mercato, ces questions sont légitimes. Il y a 10 jours, vous me posiez des questions auxquelles je ne pouvais pas répondre. Des choses se sont mises en place depuis, notamment concernant le poste de gardien, et ça a abouti à la signature de Lovre.

On dit que Reynet a mal pris la décision du club. Quel est son état d’esprit aujourd’hui ?
Concernant le capitanat contre Brest, aujourd’hui encore, je reprendrais la même décision. Ça me paraissait quelque chose de normal. Vous dire que Baptiste a bien pris l’arrivée de Lovre… Non, évidemment. C’était soudain et brutal. Il y a une digestion à mettre en place de sa part. Une concurrence se met en place à un poste spécifique. Que Baptiste soit dans l’émotion aujourd’hui me paraît tout à fait légitime.

Reynet va-t-il quitter le TFC ?
Je compte toujours sur Baptiste. Le club est aujourd’hui dans une situation atypique, anormale et d’urgence. Il y a eu avant le match de Brest et il y a eu après le match de Brest. Il y a eu une volonté de l’ensemble des composantes du club d’améliorer l’équipe. Est-ce une bonne décision ? L’avenir nous le dira. Une concurrence s’instaure et tout le monde doit être acteur du projet “maintien TFC”. J’ai une relation avec mes joueurs dans le vestiaire la plus transparente possible.

Nos derniers articles