Yaya Sanogo ne savait pas pour l'hommage à Brice Taton (ou a oublié...)

Publié le 06 juillet 2020 à 20:33 par Victor Gaubin

Désormais libre de tout contrat, Yaya Sanogo a pu revenir sur son passage au TFC lors d’une interview réalisée par France Football.

L’attaquant, auteur de 4 buts en 16 matchs cette saison, a avoué avoir été beaucoup affecté humainement et sportivement par l’épidémie du Covid-19 : “on n'avait pas les conditions pour s'entraîner, on n'avait presque pas le droit de sortir. C'était nouveau et bizarre à la fois. […] On travaillait à la maison, mais on faisait ce qu'on pouvait”.

Invité à s’exprimer sur la mauvaise saison du Tef, l’ancien d’Arsenal explique : "on se disait qu'il y avait toujours un espoir sur les dix derniers matchs. C'était un mince espoir, mais il allait falloir tout donner sur le sprint final […] rien n'est impossible, il restait dix matchs ! Tout pouvait se passer”.
Selon lui, les deux changements d'entraîneur ont rendu la saison difficile. Sans oublier les “défaites marquantes”, comme TFC - Bordeaux (défaite 3-1), soir d’hommage, 10 ans après la triste disparition de Brice Taton : “Je crois que le club fêtait quelque chose, le stade était rempli. On a perdu 3-0 (3-1). Le premier gros choc qui nous a mis un coup sur la tête”. Étrange, que le joueur ne connaisse pas l’origine de cet événement, malgré des maillots conçus spécialement pour le match et les hommages rendus par les supporters présents au Stadium.

Une fois la saison terminée, le Franco-Ivoirien a contacté un préparateur physique : “il le fallait, surtout après trois mois d'inactivité. Il fallait reprendre les choses sérieuses”. Aujourd’hui dans l’attente de signer un nouveau contrat, le joueur a eu “pas mal de propositions et de contacts”, et attend “que tous les championnats majeurs se terminent” avant de faire son choix, qui s'orienterait avant tout vers le challenge sportif.

Nos derniers articles