Yann Bodiger : "Cádiz, une vraie ville de foot"

Publié le 24 September 2020 à 18:28 par Victor G

Né à Sète et formé à Toulouse, Yann Bodiger avait rejoint Cádiz CF en juillet 2019. Suite à une belle saison sous ses nouvelles couleurs et une seconde place obtenue, l’ancien Pitchoun a pu faire ses premiers pas en Liga 1 face au SD Huesca (victoire 0-2) et face au CA Osasuna (défaite 0-2). Interrogé par ¡Furia Liga!, le milieu de terrain est revenu sur son expérience toulousaine ainsi que sur l’adaptation à son nouveau championnat.

Le héros d’Angers avoue ne pas avoir été déstabilisé par le changement de jeu : “J’ai été formé à Toulouse sous l’ère Alain Casanova et c’était un peu à l’Espagnole. Ça ressemble à ce que je faisais à l’époque en France. Il peut y avoir des approches différentes en fonction des clubs, mais pour l’essentiel, c’était des exercices que je connaissais, avec beaucoup de ballon”. Bodi s’est également très vite adapté à sa nouvelle vie : “j’ai vite pris une professeure d’espagnol, j’avais déjà des bases de l’école donc j’ai vite appris, d’autant que mes coéquipiers m’ont accompagné dans cet apprentissage […] la vie me plaît ici. C’est convivial, il fait beau, il y a pas mal de fêtes, le carnaval par exemple. C’est vraiment bien”.

Le milieu a aussi découvert une ville qui revendique haut et fort son amour pour l’équipe : “Franchement, le Carranza est un super stade, les supporters nous encouragent beaucoup, on se sent soutenu, y compris quand on encaisse un but. Cádiz, c’est une vraie ville de foot”. Invité à revenir sur son départ du TFC, l’ex Pitchoun explique : “j’avais à cœur de progresser […] parfois, on est amené à partir et je ne regrette rien. Tous les joueurs savent qu’une carrière, c’est à la fois court et long, avec des bons et des mauvais moments. Certes, il y a eu des mois difficiles, mais là, c'est des moments très sympas à vivre alors j’en profite !”.

Nos derniers articles