Vers la fin des sites de streaming sportifs et combien faudra-t-il débourser pour suivre le TFC ?

Publié le 01 juillet 2020 à 09:55 par Cédric Polizzi

Dès la saison prochaine, il sera nécessaire de dépenser 90€ par mois afin de regarder le football dans son intégralité. Un montant qui favorisera la consommation du streaming illégal sportif en France. Seulement, d’après RMC et BFM TV, on se rapprocherait de la fin des sites de streaming. En effet, le gouvernement travaille sur la possibilité de faire fermer les sites incriminés pendant la diffusion d'un match. "Il pourra y avoir dorénavant des espions dans les forums et les sites de streaming sportif capables de faire interdire immédiatement les pages sitôt le délit constaté" écrit la radio.

Le sénateur LR Michel Savin a proposé une loi relative à la lutte contre le piratage sportif. Selon lui, sa proposition de loi permettra "une adoption rapide du dispositif" et sera "un signal fort envoyé aux acteurs du sport et de l’audiovisuel".
Depuis plusieurs années, le streaming illégal s’est développé, tout en échappant à la justice grâce à de nombreuses sources avec un large déploiement à l’international. Alors que les procédures de fermeture sont longues et complexes, la proposition de loi de Michel Savin accélérerait ce processus. Elle permettrait également au Président du tribunal judiciaire de mettre fin à l’accès du site réprimandé, en France, pour une durée de 12 mois. De plus, elle offrirait la possibilité à des agents d’infiltrer des réseaux pirates et ainsi d' "extraire, acquérir ou conserver par ce moyen des éléments de preuves" nécessaires pour sanctionner les pirates en question.

Une arrestation a par ailleurs déjà été faite. En effet, on apprend que 5 personnes ayant diffusé Canal+ gratuitement de 2014 à 2017 ont été condamnées avec des peines allant jusqu’à 6 mois de prison pour l’un d’entre eux. Ces nouvelles ravissent l’ensemble des diffuseurs comme en témoigne la réaction de Caroline Guenneteau, directrice juridique de BeIN Sport : "Cette décision constitue une avancée importante (…) et vient conforter la position de beIN Sports comme acteur majeur de la lutte contre le piratage, véritable fléau de l’écosystème du sport en France et à l’international."

Selon RMC et BFM TV, le piratage coûterait jusqu’à 100 millions d’euros par an en manque à gagner et capterait au moins 20% des audiences sportives. La non-arrestation de ces sites pourrait donc mettre en danger tout un écosystème. Seulement, le football est le sport le plus populaire du monde et ses prix ne font qu’augmenter. Il aurait été intéressant que les politiques, ainsi que les diffuseurs, se posent la question de savoir pourquoi le streaming illégal représente 20% des audiences sportives. Dépenser 90€ par mois n’est pas accessible pour tout le monde et certains sont obligés de faire des choix entre leur club de cœur et les autres compétitions européennes. La saison prochaine, pour être certain de ne manquer aucune rencontre du TFC, il vous faudra avoir Téléfoot, la chaîne de Médiapro pour 25 euros par mois, et beIN Sports, qui diffusera deux rencontres premium par journée de L2, pour 15 euros.

Nos derniers articles