Un TFC très moyen égare 2 points à Chambly

Publié le 21 November 2020 à 21:45 par Samuel Cadène

N'était-ce pas prévisible ? Bon nombre de supporters du TFC s'efforçaient de croire que ça ne pouvait pas arriver, mais ce fut bel et bien le cas. Dans un match durant lequel il n'a jamais vraiment été en mesure de prouver qu'il pouvait s'en sortir, le TFC est piteusement tombé dans le piège camblysien (1-1).

Au coup d'envoi pourtant, rien n'augurait une telle déconvenue au regard du onze de départ concocté par Patrice Garande. Adli et Antiste sont titulaires en pointe, Rouault conserve sa place de titulaire derrière, et même le capitaine Gabrielsen est présent malgré son passage par la case sélection dans la semaine. À première vue, cette équipe-là doit disposer de la lanterne rouge de Ligue 2 sans trop de difficulté. Oui mais seulement, en football - et en particulier à Toulouse - le costume de favori n'est pas toujours évident à porter. Au terme d'une première période inodore et sans saveur, la troupe de Garande rentre aux vestiaires sur un score nul et vierge.

Dans un deuxième acte enfin un peu plus enjoué, les Violets finissent par trouver l'ouverture sur un corner venu de la droite frappé par van den Boomen, et coupé magistralement par Janis Antiste qui ouvre le score, et en profite au passage pour inscrire son quatrième but de la saison. Mais derrière, Chambly se retrousse les manches et repart au combat. Dans les quinze dernières minutes, les hommes de Bruno Luzi poussent jusqu'à obtenir un corner. Péniblement repoussé, le danger reste dans la surface et après une partie de billard comme seul le TFC peut en offrir à son adversaire, Lassana Doucouré égalise pour Chambly.

La réception de Niort, battu chez lui contre Dunkerque, sera capitale

C'est le 10ème but concédé par le TFC sur coup de pied arrêté cette saison, sur... 14 ! Après la rencontre, Patrice Garande pestait d'ailleurs : "On a eu un déchet technique incroyable (...) et encore un but concédé sur coup de pied arrêté. Ça commence à m'énerver sérieusement." Sois rassuré Patrice, tu n'es pas tout seul dans ce cas ! Mais, même s'il ne candidatera pas pour le prix Puskás en fin d'année, le but du camblysien fait aussi mal au crâne que de voir Rhys Healey (ou Rice Isslé selon si vous travaillez sur Téléfoot ou non) balle au pied. L'Anglais est entré en jeu en fin de partie à la place de Machado et a été abominable, au même titre qu'a pu l'être son compère Bayo. On notera aussi qu'en toute fin de partie (87e), Maxime Dupé a sauvé les siens, alors que la défense centrale avait gentiment laissé Mehdy Guezoui négocier son un contre un. 

En résumé, Toulouse est une nouvelle fois passé à côté de son sujet, qui plus est dans un match qu'il n'avait pas le droit de laisser passer contre la lanterne rouge. Une réaction d'orgueil est attendue, et vite, lors de la future réception de Niort, battu à domicile contre Dunkerque (1-2).

Nos derniers articles