Un supporter expatrié emmène son ami voir le TFC à Norwich

Publié le 05 août 2019 à 08:00 par Boris Daube

Les doigts d’une main suffisaient pour compter le nombre de supporters du Téfécé présents à Norwich, ce week-end. Nous avons, en tout et pour tout, aperçu trois maillots violets samedi. Parmi eux, Louis et Mark, venus de Londres pour soutenir les hommes de Casanova.

The Red Lion. C’est le nom du pub dans lequel nous avons refait le match Norwich-TFC avec Louis, originaire de Toulouse, supporter des Violets de longue date et son ami Mark, un Londonien fan de West Ham. Tous deux ont fait le déplacement depuis la capitale du Royaume-Uni pour assister au dernier match de préparation du Tèf. « Mark est mon collègue de travail à Londres, éclaire Louis. Il supporte West Ham mais, depuis le transfert d’Issa Diop chez les Hammers (l’été dernier, pour 25 M€ ndlr), je l’ai sensibilisé au TFC. Il connaît désormais toute l’équipe ». C’est donc, naturellement, avec une tunique floquée Diop que Mark a porté les couleurs violettes à Carrow Road, l’antre de Norwich. « Votre maillot est beau, mais recouvert de sponsors », déplore-t-il tout en ironisant sur la taille du logo, ridicule à côté de l’immense LP Promotion.

« La défense me fait très peur »

Et ce match, alors ? Louis, déçu de n’avoir pu récupérer l’équipement de Dossevi à la fin des 90 minutes, angoisse : « La défense me fait très peur ». Mark a quant à lui « bien aimé Boisgard et Makengo. » Les deux amis sont d’accord pour dire que le TFC aurait pu repartir avec une belle valise si Reynet n’avait pas eu la main ferme.

A côté d’eux, Josh, un supporter des Canaries, se demande encore comment son équipe a fait pour ne pas planter plus d’un but. « Votre défense centrale était terriblement lente », analyse-t-il. Croiser un supporter de Norwich, c’est aussi l’occasion de lui demander s’il se souvient de Johan Elmander qui, après avoir fait les beaux jours du TFC, est passé par la maison Jaune et Verte en 2013-2014. « Il était complètement sorti de ma mémoire. Je n’ai pas le souvenir d’un seul de ses buts* », avoue Josh. Comme quoi, d’un club à l’autre, la trace laissée par un même joueur peut osciller du néant à l’idolâtrie.

S’il y en un qui est en train de marquer les esprits outre-Manche, c’est bien Issa Diop. Les yeux brillants de Mark, rien qu’à l’évocation du nom du jeune défenseur, en disent long. « Il est en train de devenir notre chouchou, à West Ham. On avait très peur qu’il parte cet été. Mais a priori, il va rester. » A Toulouse aussi, il y en a un qu’on aimerait garder : Max-Alain Gradel. Les Anglais, qui connaissent - et apprécient - bien l’Ivoirien, ont leur avis sur la question : « Il est trop tard pour le vendre. » Pas si sûr : le meilleur buteur du TFC a jusqu’au 31 août pour céder à l’appel des sirènes, en Arabie Saoudite ou ailleurs…

Boris Daube

*Le Suédois n’en avait marqué que trois en 34 matches sous les couleurs de Norwich.

Nos derniers articles