logo lesviolets.com
croix occitane
VIDÉO - "Zakaria Aboukhlal a marqué plusieurs buts importants", la compilation complète de ses réalisations
Toulouse ma ville, merci Toulouse

 Merci Toulouse, Merci ma ville !

Par Cédric Polizzi

Alors qu’une nouvelle saison vient de démarrer sur l’île du Ramier, une autre vient de se terminer définitivement. L’heure pour moi, de vous remercier, peuple violet.

Jamais il y a plus d’un an, après la défaite face à Nantes, après la déception du barrage, j’aurai imaginé qu’on vivrait une telle saison. Jamais j’aurai imaginé vivre autant, avec tant de personnes. Cette saison ne s’est pas limitée au Stadium et à la bodéga, mais bien au-delà. Les déplacements, les covoiturages, les féminines, les bars, les cortèges, les arrivées de bus… Il y a eu tellement de moments. Tous uniques. Tous différents. Tous mémorables.

Nous avons démarré la saison au Stadium à 5000, nous l’avons terminé avec une ville entière. Jamais je n’aurai imaginé faire autant de déplacements, voir la place Saint-Pierre aussi violette. Jamais je n’aurai pensé discuter avec Mamie, Chez Tonton pour expliquer la renaissance de tout un peuple. Jamais je n’aurai pensé chanter les chants du club dans les différents bars de la ville, et même place du Capitole. Jamais je n’aurai pensé entrer sur la pelouse du Stadium pour agiter les drapeaux sur un Se Canto. Tant de frissons, tant d’émotions.

Du Stadium à Guingamp, en passant par Charléty, François-Coty, Abbé-Deschamps, Bonal, on a vécu tellement de choses. On a traversé les routes de France, pour soutenir notre équipe, nos Violets. Comme dirait l’un d’entre nous en déplacement "Meilleure vie". Il existe bel et bien une communauté football ici, et quoiqu’on puisse vous dire sur les réseaux. Tellement de souvenirs resteront dans nos mémoires. Champions de France de Ligue 2, Champions de France U17, une montée en D2, une montée en R1. Une saison historique pour le club.

Nous ne venons pas au Stadium pour dire merci, nous ne traversons pas la France pour dire merci. Nous ne sommes pas là pour ça. Mais pour supporter nos couleurs et notre ville. Fier de nos couleurs, fier de nous. Toulouse ma ville, merci Toulouse.