TFC, Sécurité sociale, assurances, qui paye le salaire de Saïd ?

Publié le 15 October 2020 à 15:00 par JB

Suite à sa rupture des ligaments croisés, Wesley Saïd sera absent entre 6 à 8 mois. Mais qui va payer son salaire durant cette période d'inactivité ? En France, l’indemnisation en cas d’accident du travail, s’élève à 60% du salaire journalier pendant les 28 premiers jours de l’arrêt du travail. En se basant sur un salaire estimé par L'Equipe à 120 00 euros brut par mois (soit 93 600 euros net), cela représenterait près de 4000 euros par jour pour Saïd

Néanmoins, cette blessure ne va pas creuser le trou de la Sécurité sociale, puisque l’indemnisation est plafonnée à hauteur de 205,84 euros par joueur pendant les 28 premiers jours, puis 274,46 euros à partir du 29ème journée d’arrêt consécutif de l’accident de travail. Au total, l’Assurance maladie versera environ 47 000 euros à Saïd sur les six prochains mois. Une somme astronomique, mais qui est largement équilibrée. En effet, en France, les cotisations versées par les clubs professionnels au titre des accidents de travail sont quatre fois supérieures aux indemnités perçues par les joueurs blessés.

Le TFC compensera la différence afin de garantir le maintien total du salaire de Saïd. L'article 276 de la charte du football précise "qu'en cas d’accident du travail ou de maladie, le joueur perçoit pendant au moins trois mois […] la différence entre son salaire mensuel fixe et les indemnités journalières versées par la Sécurité Sociale." Au-delà de cette durée, des assurances privées souscrites par les joueurs compensent le manque à gagner pour assurer un salaire fixe malgré une grave blessure.

Nos derniers articles