TFC - Nîmes : Elías Már Ómarsson, le viking des Arènes

Publié le 18 décembre 2021 à 11:56 par Auxence Cames

Toulouse traverse une mauvaise passe, et à l’approche des fêtes, les Violets doivent trouver un nouveau souffle. En Coupe de France comme en championnat, le rebond doit passer face à des Nîmois décevants depuis leur rétrogradation. Malgré les résultats sportifs difficiles et le boycott des supporters, le nouvel arrivant Elías Ómarsson tente de se démarquer. Présentation.

Ómarsson est un habitué du football scandinave. Originaire de Keflavík, l’Islandais a débuté sa carrière dans son club local en 2012, à 19 ans, avant d’atterrir à Vålerenga. En Norvège, il fait office de supersub, mais ne parvient pas à s’imposer dans le onze type. Peu satisfait de son temps de jeu, l’international islandais (9 sélections) passé par les U17, U19 et U21 décide de s’engager en prêt avec Göteborg. Chez les Suédois, le buteur continue sa progression (6 buts et 1 passe décisive en 13 matchs) et voit son option d’achat levée.

Malgré une utilisation plus aléatoire, l’attaquant effectue tout de même trois bonnes saisons, et rebondit en Eredivisie à l’Excelsior Rotterdam, en 2018. Malgré une relégation en deuxième division, Ómarsson dévoile son talent et affole les compteurs : en l’espace de trois années, il inscrit 44 buts et 8 passes décisives en 97 rencontres tcc ! Des statistiques qui ne laissent pas indifférent le Nîmes Olympique, qui l’embauche juste après sa descente en Ligue 2.

Prêt à faire ses preuves pour s’imposer en club et pour s’affirmer en sélection nationale, l’avant-centre venu du froid veut se pérenniser dans le Gard. Auteur de débuts encourageants (4 buts et 1 passe décisive en 15 matchs tcc), le nouveau numéro 9 ne parvient pour le moment pas à faire oublier la mauvaise période des Crocos. « Elías, c’est un joueur qui a navigué sous les radars. Il a une bonne vitesse, il est très bon techniquement et finit bien ses occasions. Il devrait être capable de faire de bonnes choses et de marquer des buts pour Nîmes » affirme Orri Rafn Sigurdarson, un journaliste islandais, relayé par Nordisk Football. Les supporters nîmois restent confiants, et désormais, c’est à lui devenir le nouvel homme fort des Costières.

Nos derniers articles