TFC - Grenoble : J'y étais pour vous !

Publié le 19 septembre 2021 à 10:00 par Cédric Polizzi

12h45. Je retrouve Victor au métro à Jean Jaurès, et on se dit qu’il y a vraiment tout pour qu’on passe une super après-midi. Absolument tout, sauf la météo, qui en aura découragé certains. D’ailleurs, je me demande encore comment la pluie peut empêcher du monde de venir au stade, alors que l’on a vécu enfermé pendant plus d’un an, mais bref. Aux abords du Stadium, on se laisse guider aux doux sons des Indians Tolosa, et on rejoint le mouvement en dessous du pont. Après 25 minutes de chants et fumigènes, le bus arrive. En forme, les Toulousains font une première fois comprendre aux joueurs que la victoire est la seule issue possible. Par la suite, on se décide à rentrer dans le stade et là, le stadier nous annonce que les abonnés du virage haut ne peuvent pas descendre en virage bas à cause du "Stadium Test". Je rigole, mais soit, on monte en attendant qu’il y ait davantage de monde pour se glisser jusqu’au Kop. Samuel, entre temps, nous rejoint, et il ne se passe rien d’intéressant jusqu’au coup d’envoi, où nous descendons (enfin) dans le Kop. Drapeaux, banderole, espace fumigène et chants, le virage Brice donne de la voix et ça fait plaisir !

Après quinze premières minutes légèrement à l’avantage de nos adversaires, Rhys Healey va ouvrir le score sur une délicieuse passe décisive du petit prince de Melbourne, Denis Genreau. 1-0, le virage exulte une première fois à coup de "Healey’s on fire" ! Entre temps, les supporters grenoblois ont dévoilé une banderole "on ne se fera pas enfumer par vos expérimentations". Message qui ne sera pas apprécié par le stade, et fort heureusement, on entendra moins les Isérois par la suite. Ado va d’ailleurs doubler la marque après avoir fait danser la samba à Monfray, 2-0. Ce sera le score à la mi-temps. Pluie, froid, ça y est on est bien entré dans la période maussade dans la ville Rose. La rencontre reprend, et j’espère que si vous étiez parmi nous en tribune, vous ne vous êtes pas attardés à la buvette ! Car sur une passe en côté de surface, Bibiche va servir sur un plateau Ado pour le troisième but. Le virage Brice ne s’endort pas et reprend de plus belle, à l’unisson ! "Qui ne saute pas n’est pas Toulousain" ! Dejaegere, van den Boomen et Onaiwu sortent sous les ovations du Stadium. Cinq minutes après, Ngoumou frappe fort au sol et ça fait 4-0. Je descends en bas du virage pour profiter avec toutes ces personnes que je ne connais pas, mais seule une chose nous relie assurément : notre passion pour le TFC. Les Indians et le virage se mettent à chambrer les supporters adverses : "On n’entend plus chanter les Grenoblois, on n’entend plus chanter les Grenoblois". C’est bien, c’est beau, c’est bon, c’est validé. Anani viendra réduire la marque mais on s’en fiche, nous on chante. Fin du match, 4-1. On est heureux après une après-midi comme ça non ?

Nos derniers articles