TFC - Bordeaux : Le dernier derby ?

Publié le 12 mars 2016 à 18:46 par LesViolets

En recevant les Girondins ce samedi soir (20h, à suivre sur BeIN Sports MAX 7 et France Bleu Toulouse), les Violets entament leur véritable opération maintien. Mais la première de Pascal Dupraz pourrait également être le dernier derby de la Garonne en Ligue 1…

Il est arrivé, tel un pompier de service, éteindre l’incendie qui enfumait l’avenir du TéFéCé depuis de longs mois. Mais, malgré la situation comptable du club et le désamour général chez les supporters, Pascal Dupraz l’assure : « Il suffit de souffler sur les braises pour que l’amour rejaillisse ».

Bordeaux pour un déclic

Le technicien savoyard effectuera, ce samedi, sa grande première sur le banc toulousain. A l’occasion de la 30e journée. Au Stadium. Face à Bordeaux. Il y a un an, quasiment jour pour jour, Dominique Arribagé débutait également dans des conditions parfaitement similaires. Le TFC avait remporté le derby (2-1), avant d’arracher son maintien à l’issue de la saison. De là à y voir un signe positif du destin, il n’y a qu’un pas que nous allons allègrement franchir.

Le crise-ico

Car si les Toulousains peuvent légitimement croire en l’exploit, c’est qu’ils affrontent une équipe bordelaise en plein doute, malgré la grande forme de Cheick Diabaté (9 réalisations en 2016). Lors des six dernières journées, les Girondins n’ont en effet engrangé qu’une seule victoire (à Guingamp, 4-2) et encaissé pas moins de 14 buts ! Une défense poreuse symbolisée par le gardien Paul Bernardoni (18 ans), arrivé cet hiver en provenance de Troyes et qui peine à faire oublier Cédric Carrasso, gravement blessé.

En parlant d’infirmerie, celle du TFC semble plus déserte que jamais. A l’image de son nouvel entraîneur, sorti de l’hôpital jeudi matin, les Violets sont en effet au complet pour ce derby de la Garonne. Seul Yann Bodiger manque à l’appel, dans un secteur plutôt fourni (Blin, Doumbia, Didot). Le milieu breton, passeur décisif à Marseille (1-1) a d’ailleurs rappelé l’essentiel en conférence de presse : « Ce ne sera pas facile mais nous sommes dans l’obligation de gagner samedi » dans un Stadium où Bordeaux ne s’est plus imposé depuis 2009.

Avec 22 points acquis en 29 journées, aucune équipe ne s’est jamais maintenue en Ligue 1. Il reste donc 9 finales à disputer pour le TFC en vue d’un maintien historique. Pourtant, au-delà de l’enjeu comptable et de la crise qui secoue le club toulousain, l’important se glisse peut-être dans les paroles d’Issa Diop, Pitchoun pur souche : « Gagner contre Bordeaux ? C’est une question d’honneur ».

@GhislainCorrea

Nos derniers articles