logo lesviolets.com
croix occitane
logo lesviolets.com
Bruno Irles (ESTAC) : "Faire mieux lors de notre prochaine confrontation face à Toulouse"
TFC 6-1 ESTAC : les trois choses à retenir du match, les notes des Toulousains

Samedi, le TFC a largement battu Troyes en match amical à Tulle, 6-1.

Samedi, le TFC a largement battu Troyes en match amical à Tulle, 6-1. Une rencontre qui a permis à Philippe Montanier d'encore faire une revue d'effectif avec deux compositions différentes lors des deux mi-temps (les pros en première, les jeunes majoritairement en seconde). La prochaine rencontre aura lieu dès ce mardi à 18h00 sur la pelouse de Tarbes contre Pau. En attendant, la rédaction du site LesViolets.Com vous propose une analyse de ce TFC - ESTAC.

La composition du TFC en première période : Haug - Desler, Rouault, Nicolaisen, Diakité - Mvoue, Spierings, Dejaegere - Begraoui, Onaiwu, Ratao.

La composition du TFC en seconde période : Dupé - Keben, Wasbauer, Diarra, Rapnouil - Rey, Touzghar, Sidibé - Messali, Dallinga, Chaibi.

Le retour du tarif maison

La saison passée, Toulouse est entré dans l'histoire de la Ligue 2 en inscrivant un nombre de buts record (82). Les attaquants du Tèf n'ont pas chômé ce week-end. Rafael Ratao a très vite marqué en début de rencontre, avant le show Yanis Begraoui (un but, une passe décisive). Brecht Dejaegere, Fares Chaibi, un Troyen contre son camp et Kalidou Sidibé sont les autres buteurs toulousains. L’unique but encaissé l’a été sur penalty, suite à une faute de Rasmus Nicolaisen.

"Au-delà du score, c'est l'état d'esprit et la volonté de jouer collectif qui me donnent satisfaction. On s'est procuré beaucoup d'occasions, sans en avoir concédé énormément. L'adversaire sort aussi d'un stage intensif, les matchs amicaux ne veulent rien dire. On travaille surtout sur nous. J'ai vu des mouvements offensifs et défensifs intéressants qu'on a pu travailler dans la semaine. C'est une bonne chose" a déclaré Philippe Montanier après la rencontre.

Le duel des gardiens est lancé

Lors du premier amical, Kjetil Haug, le nouveau gardien du TFC, avait joué avec les jeunes du centre de formation. Le Norvégien venait à peine d'arriver. Mais pour cette première opposition contre une formation de Ligue 1, Montanier l'a aligné avec l'équipe Une en première période. Faut-il y avoir un début de réponse quant à la nouvelle hiérarchie des gardiens ? Sur le terrain, Haug n'a rien eu à faire et n'a pas pu stopper le penalty troyen. Maxime Dupé, qui a joué avec les Pitchouns en seconde période, a lui été déterminant en stoppant trois belles occasions troyennes.

Yanis Begraoui et Farès Chaïbi ont régalé

Toujours sans Rhys Healey blessé, sans Branco van den Boomen, en phase de reprise, et sans les internationaux qui ont joué en juin et ont eu le droit à quatre semaines de vacances décalées (Denis Genreau, Issiaga Sylla, Naatan Skyttä, Nathan Ngoumou, Logan Costa, Zakaria Aboukhlal et Junior Flemmings), Montanier donne du temps de jeu à tout le monde. Deux hommes tirent leur épingle du jeu. Yanis Begraoui, certes toujours maladroit comme le démontre une énorme occasion manquée, a marqué son premier but sous le maillot violet et a donné une passe décisive pour Dejaegere, le tout dans un rôle d'ailier droit.

En seconde période, Farès Chaïbi a encore démontré qu'il était en forme. Buteur contre Nîmes, le Pitchoun a encore marqué et a été à l'origine du cinquième but (marqué contre son camp par un joueur de l'ESTAC). Celui qui a signé son premier contrat professionnel cet hiver a joué, en plus, à un poste d'ailier gauche qui n'est pas forcément le sien. Mais il marque clairement des points.

Les notes des Toulousains :

Kjetil Haug : 5/10. Pas grand-chose à faire, à l'exception d'une sortie des deux poings autoritaire sur un coup franc.

Mikkel Desler : 6,5/10. Un des hommes en forme de ces matchs amicaux avec ses trois poumons.

Anthony Rouault : 6/10. Impérial en défense et toujours bon relanceur.

Rasmus Nicolaisen : 4/10. Un match sans plus avec une faute bête en pleine surface qui a provoqué un penalty.

Bafodé Diakité : 5/10. Correct, mais il dépanne encore et toujours à gauche...

Stijn Spierings : 5,5/10. Toujours indispensable dans l'entrejeu et spécialiste des tirs de loin, mais non cadrés cette fois-ci.

Steve Mvoué : 5,5/10. Une belle activité et presque une passe décisive pour lui (déviée par un Troyen sur le but de Begraoui).

Brecht Dejaegere : 6/10. Infatigable et s'est même permis d'ouvrir son compteur but !

Yanis Begraoui : 7/10. Alterne parfois le très mauvais (énorme occasion manquée) et le très bon (buteur et passeur décisif). Le match du déclic ?

Rafael Ratao : 6/10. Toujours dans les bons coups et bien placé comme sur l'ouverture du score dès la deuxième minute de jeu.

Ado Onaiwu : 5/10. L'attaquant le moins vu sur ce match, malgré une certaine intelligence de jeu.

En seconde période : Maxime Dupé (7/10) a été parfait, tout comme Farès Chaïbi (6,5/10). Tim Rey a sorti une belle prestation au milieu de terrain (6/10), ainsi que Kalidou Sidibé et ses têtes (6/10). En pointe, Thijs Dallinga a disputé son premier match, mais n'a pas été servi et a finalement été transparent (4,5/10).