TFC 3-2 Pau : J'y étais pour vous !

Publié le 04 septembre 2021 à 20:00 par Cédric Polizzi

Par Cédric Polizzi, aux commentaires du match sur LesViolets.Com...

6h45, le réveil qui sonne. La fatigue est présente, mais l’envie d’aller voir le Tef prend le dessus. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour aller voir un match des Violets ! Il est 8h quand nous nous retrouvons avec Pauline sous le pont Garigliano. Pas grand monde sur la route, si ce n’est la pluie et le soleil qui se battent sur des kilomètres. Il est 10h lorsque nous posons nos affaires en tribune presse au Stade Maurice Trélut. Vue sur les Pyrénées, un ciel parsemé d’éclaircies, une température fraîche, et une pelouse moyenne : En bref, tout ce qui peut rappeler les tournois lorsqu’on est encore enfant. Petit à petit, les supporters commencent à arriver, et nous sommes un peu surpris par la tribune plutôt bien garnie pour un match se jouant à 11h : environ 150 personnes.

Le match débute et les Violets sont à l’initiative avec de bonnes combinaisons entre van den Boomen Begraoui Spierings et Bangré, mais le dernier geste fait régulièrement défaut. Les Toulousains sont rapidement rappelés à l’ordre par leurs adversaires en étant pris de vitesse sur un coup franc rapidement joué vers Armand, qui frappe à côté. Cinq minutes après, Sanna perd son duel aux avants-postes, et laisse un boulevard pour Evan’s qui ne se fait pas prier pour servir sur un plateau Samuel Essende, absolument seul. 0-1 pour les Palois. Vingt minutes plus tard, les Violets sont une nouvelle fois punis après un trou d’air en défense : 0-2, but de Lobry qui frappe dans le but vide. Pas le temps de tergiverser que Healey, certainement frustré par nos critiques avec Pauline au micro, envoie une frappe sèche à 25 mètres du but qui terminera dans le petit filet d’Olliero. On ne va pas se mentir, ça fait plaisir de le voir lâcher ce genre de pétard. 34ème minute, 1-2. On a à peine eu le temps de vous répondre sur tout ce qui vient de se passer avant, et après, le but de Rhys que Mamady Bangré envoie une fusée sur la barre adverse, suivie juste après d’une volée (rappelant fortement celle de Benjamin Pavard) de Moussa Diarra sur le poteau. Fin de première mi-temps, 1-2 pour Pau. Pause boisson, pause toilette, et on analyse le match avec les collègues de La Dépêche. On notera la première de Nicolaisen, solide sur l’homme et au duel, et de Thomas Himeur dans les cages.

Trois changements à noter en début de seconde période : Logan Costa remplace Rouault, Guillaume Restes remplace Himeur et Zobo remplace Ado. Le jeu reprend, et les Toulousains sont déjà très en jambes, et parviennent à égaliser après une ouverture de Moussa Diarra derrière la défense pour Mamady Bangré, qui vient pousser le ballon de la semelle. Poteau rentrant, 2-2. C’est mérité pour le Pitchoun tant il a été actif et tranchant dans ses courses. Les Violets vont continuer de pousser et prendront l’avantage grâce à van den Boomen après une superbe passe de Begraoui par-dessus la défense. Le néerlandais vient placer une reprise de volée en première intention qui terminera au fond. 3-2. Après cela, plus grand chose à se mettre sous la dent, si ce n’est un bel arrêt de Restes au sol, et Begraoui qui aurait pu aggraver le score avec une frappe à ras de terre, bien stoppée par Olliero. Les rentrées de Touzghar et Nair à la place de Spierings et van den Boomen à l’heure de jeu, se sont montrées convaincantes. Ratao aura lui aussi jouer un bon quart d’heure, sans se montrer à son avantage malgré quelques prises de balles intéressantes. Fin du match, et les Toulousains s’imposent après avoir été mené 0-2. La buvette est ouverte à tous et nous pouvons aller voir les joueurs, vraiment disponibles pour le coup. Une bonne matinée, la victoire, et c’est une bonne chose, à quelques jours d’un déplacement important au Havre.

Nos derniers articles