TFC 3-0 Caen : Tous les espoirs sont encore permis

Publié le 09 mai 2021 à 21:48 par JB

Le TFC est toujours en vie pour monter directement en Ligue 1. Ce dimanche, tous les supporters toulousains se sont levés avec plusieurs sentiments en tête. D’abord celui d’avoir passé un samedi riche en émotions avec ce cortège très animé et le bel hommage rendu à Christophe Revault. Ça fait du bien de pouvoir enfin se réunir et de revoir du monde autour du Stadium ! Le soulagement, ensuite, après cette victoire acquise dans la difficulté face à Caen.

Il faut dire que si les Normands menaient à la pause, il n’y aurait rien eu à redire. Maxime Dupé a sorti 5 arrêts de grande classe en première période et a été sauvé par son poteau en début de deuxième mi-temps. C’est finalement l’expulsion de Steeve Yago qui aura bien aidé le Tèf. Merci Frelon ! On l’a compris, ce Toulouse est incapable d’être consistant sur 90 minutes cette saison et l’épisode du Covid n’a rien arrangé. Si les Violets ont coulé en fin de match à Paris, ils auront finalement tenu au Havre et contre Caen pour annexer la Normandie en quelques jours à peine et y croire encore.

Le retour de Brecht Dejaegere fait d’ores et déjà du bien et le Belge a désormais quelques jours devant lui pour rapidement retrouver la pleine mesure de ses moyens. Deiver Machado devrait l’imiter mercredi contre Pau. Face aux hommes de Didier Tholot, la donne est simple : une victoire et nous disputerons une finale à Dunkerque, un nul ou une défaite et cap sur les barrages.

C’est à présent qu’il faut glisser un mot pour les Caennais. Pendant une grosse demi-heure, ils auront crânement tenté leur chance au Stadium et sont tombés sur un grand gardien. Notre destin est désormais en partie dans leurs mains. Et pour cause, s’ils parviennent à au moins tenir en échec Clermont le week-end prochain, les Normandes éviteront la descente directe en National 1 ; voire pourraient directement se sauver sans passer par les barrages ; tout en offrant une possible montée au TFC. Et sur ces dernières années, Caen s’est déjà maintenu (en L1) lors des 38èmes journées. C’était presque devenu une habitude. Alors, amis caennais, on r’met ça ?

Nos derniers articles