TFC 2-5 Brest : Les notes des Toulousains

Publié le 12 janvier 2020 à 14:05 par Rédac

Après la défaite du TFC contre Brest (2-5), découvrez les notes (sur 10) attribuées par la rédaction du site LesViolets.Com aux joueurs toulousains...

NOS TOPS

Néant.

RAS

Néant.

NOS FLOPS

Quentin Boisgard (4/10) : Il s’est bien battu mais a parfois trop joué la carte individuelle alors qu’il s’était montré très (trop ?) collectif depuis son apparition dans le onze du TFC.

Kelvin Amian (4/10) : Un match moyen, mais difficile d’avoir marqué les esprits dans une défense qui concède 5 buts.

Bafodé Diakité (4/10) : Double buteur surprise, très solide dans ses interventions et ses relances, le Pitchoun sortait le match parfait (si on oublie son erreur de positionnement avec Sylla sur le premier but brestois, gommée par son doublé). Mais son marquage lâche sur Mendy qui centre pour Charbonnier a été le détonateur d’une fin de match cataclysmique.

Ruben Gabrielsen (4/10) : Il a déjà mieux réussi son passage au TFC que Rogel. L’entente avec Diakité était excellente en première mi-temps. Il a sombré en même temps que tout le monde à la 70ème.

William Vainqueur (3/10) : Une réelle envie de bien faire, un pressing haut et intense en première mi-temps. Malgré tout, le milieu reste faible dans ses interventions, et peu serein avec le cuir. Loin du leader attendu.

Baptiste Reynet (3/10) : Abandonné par sa défense sur l’ouverture du score, il est ensuite impuissant sur le but somptueux de Charbonnier, mais fautif sur celui de Mbock. Un rempart friable, capitaine d’un bateau à la dérive.

Yaya Sanogo (3/10) : Lui aussi s’est démené, et se montre davantage dans le jeu avec un système à deux pointes. Mais inoffensif, ce qui est embêtant pour un attaquant.

Matthieu Dossevi (2/10) : De l’activité (une passe décisive néanmoins), mais dans le vent. Une éolienne, somme toute.

Issiaga Sylla (2/10) : L’homme dont l’emploi en France est le moins menacé. Pour sortir de telles performances et ne jamais être inquiété, le Guinéen devrait donner quelques cours dans les écoles de commerce.

Efthymios Koulouris (2/10) : Le Grec n’y est pas et ne réussit rien. Même plus des conduites de balle simples.

Ibrahim Sangaré (2/10) : Il est maladroit, brouillon et dangereux pour son équipe. Pour une passe de relance réussie, se succèdent dix ballons perdus de manière ridicule. Sur sa (non) lancée depuis un an.

Vous pouvez noter vous-même les joueurs du TFC après cette rencontre en cliquant ici : https://www.lesviolets.com/evaluation/

Nos derniers articles