TFC 2-1 Lille : J'y étais pour vous

Publié le 20 octobre 2019 à 13:00 par Pierre Pambrun

Pour le duel familial « sud contre chti », beau-papa Thierry m’accompagne au Stadium. Nous constatons à notre arrivée un copieux arrosage de la pelouse. Côté compo’, Kombouaré ne change pas une équipe qui ne gagnait plus depuis août. Porte 6, la présence visible de la SIR rappelle de mauvais souvenirs.

Au coup d’envoi, les premiers mots des Indians réclament « Sou-casse, dé-mission ! ». Peu après, le gros parcage visiteur entonne un puissant « nous sommes les Lillois ! ». A défaut de vie dans les tribunes d’honneur, les virages font le job. Sur le terrain, à l’approche du quart d’heure, on assiste à un temps fort toulousain. Dossevi et Isimat-Mirin manquent l’ouverture du score devant leur kop puis Sangaré conclut une offensive par un shoot de vieille. Jusqu’à la demi-heure, le niveau baisse. J’hurle sur Gradel et consorts, trop timorés à mon goût dans l’engagement. Notre capitaine rate d’ailleurs une touche près du but adverse. Mais les entrants suppléants les blessés vont me redonner du baume au cœur. En effet, Goncalves remplace Diakité et Saïd sort contre Sanogo. Le public vibre lorsque le retourné de ce dernier trouve le poteau. « Ouhhh !!! ». Dans l’action qui suit, notre défenseur du groupe Elite s’interpose avec brio. Puis, il relance en jouant long, vers l’avant. Ses coéquipiers n’ont pas l’habitude, personne n’a suivi. Après une courte période à l’avantage des Nordistes, Dossevi, très actif, reprend la main. Malheureusement il manque de précision sur son centre avant un tir mal cadré. A l’approche de la pause, on assiste à une séance de hourra football pendant laquelle Gradel enclenche un raid plein axe qui se termine par une magnifique frappe… sur l’équerre ! Le virage Taton apprécie : « Tou-louse ! Tou-louse ! ».

Mi-temps. 0-0. En mangeant une frite, Thierry échange avec un compatriote à propos de leur formation : « pas terrible ! ». Effectivement, le LOSC ne montre pas un niveau de top Ligue 1. De son côté, Papy, au téléphone, savoure : « C’est le jour et la nuit ! Quels progrès ! On attaque en nombre et il y a beaucoup moins de déchet ». Il s’interroge : « Comment est-ce possible avec exactement les mêmes joueurs ? ». Je suis moins euphorique. Certes, nos 4 occasions franches auraient dû déflorer la marque, mais on peut mieux faire dans la construction.

Au retour des vestiaires, chaque équipe a ses moments. A l’approche de l’heure de jeu, alors que Lille a manqué le coche par Araujo, Dossevi met en orbite Sanogo. Notre attaquant monte plus haut que tout le monde et d’une tête parfaite dans le petit filet, il trompe Maignan. 1-0 ! Les Lillois, piqués au vif, réagissent avec un énorme travail d’Ikoné (jusque-là peu en vue) qui profite à Araujo. Sa belle tentative enroulée tape sur le poteau droit de Reynet. Ouf ! Après quoi, un flottement intervient. Le jeu s’arrête. Madame l’arbitre se tourne vers la touche et invoque le VAR. Penalty pour les Violets ! A l’Est, on n’a rien compris. Gradel transforme à la 66ème ! 2-0. Le virage jubile : « Debout si tu aimes Toulouse », succède à « Qui ne saute pas... ». Après quoi, le rythme baisse, mais le TFC maîtrise son sujet. Et à la 80ème, rebelote : le jeu est de nouveau arrêté. Un voisin s’agace : « Qu’est-ce qu’il se passe encore ?! ». Encore le VAR, et encore penalty pour nous. Gradel s’y remet. Un ancien demande qu’il laisse le cuir à Sanogo. Je le sens mal et prédit un tir au-dessus. Ce qui arrive… Dans les derniers instants, alors que les visiteurs jettent leurs forces vers l’avant, le virage chante pour Brice, dont un magnifique clapping. Une ultime opportunité sur un coup de pied arrêté concrétisé par une tête de Fonte, permet au LOSC de réduire le score qui ne changera pas : 2-1.

Sans toutefois développer un jeu extraordinaire, nos protégés ont su gommer leurs défauts, se procurer plusieurs occasions franches et serrer les lignes derrière pour emporter une victoire méritée. Gardons cependant à l’esprit que l’adversaire du soir n’a pas montré grand-chose.

Nos derniers articles