TFC 2-0 Rodez : J'y étais pour vous

Publié le 18 juillet 2021 à 00:20 par Cédric Polizzi

Et quel plaisir de revoir le TFC dans un stade, quel plaisir de vous avoir fait vivre ce match en live sur le Facebook du site LesViolets.Com avec Pauline ! Arrivés 45 minutes avant le match, on cherche désespérément une place au bord de la tribune presse pour pouvoir s’installer. Et c’est grâce à l’aide d’un organisateur local, et Jacques Breda, qu’on y arrive. Bref. Il fait beau, il fait chaud, il y a du monde, et la rencontre débute sur les chapeaux de roues avec un crochet de Sam Sanna pour effacer un défenseur en bord de surface. Le Pitchoun sert Spierings aux 16 mètres pour une frappe décroisée qui vient mourir dans le soupirail droit de Lionel Mpasi. Une minute de jeu, 1-0. Le TFC comme à son habitude des derniers matchs va chercher haut, et force son adversaire du soir à relancer de loin et abuse de longs ballons à destination de Bonnet et Corredor. Bien dans son match, Healey bute une fois sur Mpasi, avant de trouver l’ouverture après un enchaînement passement de jambes, crochet extérieur, frappe du droit qui termine dans la lucarne du portier adverse. Masterclass. Vingt minutes de jeu et 2-0 pour Toulouse, le public apprécie.

Si on rentre dans les détails, Adli est très en jambes, tout comme Spierings et van den Boomen. La défense est quant à elle, peu mise à contribution. Rien de plus avant la mi-temps. A la pause, entre deux verres d’eau, je discute avec Jacques Breda qui me dit qu’il a trouvé l’équipe cohérente et bonne. Il a raison, Ce 3-4-3 a de l’allure. On discute également avec la cellule de communication de Rodez qui, eux aussi, semble dans la difficulté pour capter du réseau. Le match reprend sur le même rythme : Toulouse a la balle, Rodez est en place. Mais ce sont nos Violets qui se procurent les meilleures actions à l’image du coup franc de VDB claqué au-dessus de la barre par Mpasi. Si le verrou des Aveyronnais (et non Ariégeois) ne saute pas une troisième fois, les hommes de Montanier perdent sur blessure Bafodé Diakité, auteur d’un match solide jusqu’alors. Rien de plus à dire, si ce n’est la légère déception de ne pas voir Skyttä et Bangré entrer en jeu. Toulouse s’impose logiquement 2-0, à une semaine de la première journée de Ligue 2.

Nos derniers articles