TFC 0-1 Reims : Les notes des Toulousains

Publié le 16 décembre 2019 à 16:04 par Rédac

Après la nouvelle défaite du TFC face à Reims (0-1), découvrez les notes (sur 10) attribuées par la rédaction du site LesViolets.Com aux joueurs toulousains…

NOS TOPS

Néant.

RAS (ou presque)

Quentin Boisgard (5,5/10) : Le plus facile de tous sur le terrain. Meilleur Toulousain depuis plusieurs semaines maintenant, il devait certainement agacer Kombouaré par ses bonnes prises de balles et ses initiatives offensives : sanction, remplacé à la 66eminute de jeu. Jeff-Reine Adélaïde style.

Baptiste Reynet (5/10) : Comment lui reprocher quoi que ce soit ? Sa défense est catastrophique, à tel point qu’il doit regretter son époque dijonnaise.

Manu Koné (5/10) : Remuant et moins nerveux qu’à Nantes où il avait été rapidement exclu, le Pitchoun apporte de la fraîcheur. Mais, lui aussi, est impuissant une fois la ligne médiane dépassée.

Steven Moreira (4,5/10) : Pour la première fois, Moreira a été – par la force des choses – repositionné dans l’axe. Et on a vu du mieux ! En attendant Diakité et une recrue, il peut devenir une alternative.

Kelvin Amian (4,5/10) : Un peu mieux qu’à son habitude dans l’implication (ce qui ne relève pas de l’exploit tant celle-ci était inexistante), Amian était à l’aise techniquement et défensivement. Un match quelconque.

Matthieu Dossevi (4,5/10) : Le nouveau capitaine s’est montré valeureux, comme à son habitude. Mais encore une fois, beaucoup d’activité et de justesse technique pour pas grand-chose au final. Kamara, formé au TFC, l’a bien contenu.

NOS FLOPS

Ibrahim Sangaré (3/10) : Tente sans arrêt des passes verticales impossibles, qui finissent dans les pieds adverses. Entre vouloir casser les lignes et le faire, il y a un gouffre que Sangaré est incapable de combler.

Wesley Saïd (3/10) : Quelques fulgurances sur des crochets et feintes de corps, et puis c’est tout. Difficile de trouver un moins bon investissement que les huit millions d’euros qui ont été investis sur lui.

Yaya Sanogo (3/10) : Pour rappel, il est inutile quand il est seul en pointe. Samedi soir, Kombouaré l’avait encore aligné seul en pointe. Résultat ? Il a été inutile.

Issiaga Sylla (2,5/10) : Le Guinéen a dû oublier qu’il était défenseur, si bien qu’il attaque beaucoup, réussit peu, et ne revient jamais. Il y a plus d’espace dans son couloir que sur la rocade.

Agustin Rogel (1/10) : S’est ridiculisé devant la France du foot. N’a plus rien à faire sur un terrain professionnel.

Antoine Kombouaré (2/10) : Une équipe indigente collectivement. Il est tellement persuadé que le foot se joue dans la tête qu'il voit tout par ce prisme. Mais le foot c'est une science du détail, tout se travaille, on ne peut pas tout miser sur la confiance.

Nos derniers articles