TFC 0-0 OM : Les notes des Toulousains

Publié le 11 avril 2017 à 09:51 par LesViolets

Après le match nul du TFC contre l’OM (0-0), découvrez les notes (sur 10) attribuées par la rédaction du site LesViolets.Com aux Toulousains.

Alban Lafont (7,5/10) : Sans son énorme parade à la 71ème (entre autres), pas sur de tenir le nul. Gagne en autorité sur ses sorties jusqu’à prendre des coups. Le cuir se tanne...

Kelvin Amian Adou (7,5/10) : Une de ses prestations les plus abouties. Maîtrise ses duels et tient le choc physiquement. Commence à apporter par petites touches à l’avant. Déjà un cadre !

Issa Diop (7/10) : On a retrouvé Monsieur Issa, solide comme un roc et intransigeant de bout en bout. Remonté comme un coucou, il a tenu la baraque.

Christopher Jullien (6/10) : Quoique réalisant une partie satisfaisante, il a souvent cherché la touche ou le dégagement. Meilleur « gratteur » tout de même avec le plus grand nombre de ballons gagnés (23).

François Moubandje (6,5/10) : Chargé à la nitroglycérine, on la vu plusieurs fois se démarquer pour apporter offensivement. Un bon match malgré quelques imprécisions.

Alexis Blin (5/10) : Une prestation mi-figue mi-raisin dans laquelle on retient sa tête trop molle à la 88ème. Assez discret dans l’ensemble.

Yann Bodiger (5,5/10) : Autant combatif que brouillon. Bodi a mouillé la chemise mais a plusieurs fois manqué de lucidité facilitant les contres adverses.

Corentin Jean (7,5/10) : Probablement le meilleur Toulousain jusqu’à sa sortie (prématurée ?) avec des occasions en pagaille ! Il a dynamité la défense marseillaise et aurait mérité d’ouvrir le score.

Oscar Trejo (6/10) : Plus grand nombre de ballons joués et plus grand nombre de ballons perdus. A l’image de sa saison, le virtuose joue les grands airs entachés de quelques fausses notes. Ses passes trop fortes contrastent avec sa conduite de balle digne de la haute couture.

Martin Braithwaite (6,5/10) : Martin fait du Martin (encore). 5 tirs, des face à face avec le gardien, des percussions remarquables… mais zéro but...

Andy Delort (5/10) : Après un démarrage pied au plancher, il s’est éteint petit à petit. Pour sa défense, ses coéquipiers ne le cherchent pas systématiquement…

A noter les entrées de Durmaz, Toivonen et Somalia sans influence particulière. Le Suédois n’a pas marqué de points, souvent maladroit pendant sa demi-heure de jeu.

Nos derniers articles