Tactique, recrutement, méthodes, un agent balance sur Dupraz

Publié le 15 juin 2018 à 00:00 par Rédaction

Depuis plusieurs jours, Pascal Dupraz enchaîne les interviews et n’hésite pas à vivement critiquer le TFC. Un agent toulousain, qui restera anonyme et qui officie depuis plusieurs années dans la région, nous a contactés pour dénoncer les propos de l’ancien entraîneur du Tèf.

Les récentes sorties médiatiques de Dupraz
Je suis très déçu de lui. Lorsque le TFC l’a pris, il était au chômage. Aucun club ne voulait le relancer. Sadran a voulu faire un coup et a misé sur lui, alors que d’autres entraîneurs auraient très bien pu venir. Il a craché sur les supporters en disant qu’il n’y avait que des spectateurs à Toulouse.

Le recrutement
Imbula, Sanogo et Gradel, c’est lui qui a voulu ces joueurs ! Que Dupraz ne s’étonne pas si Giannelli ne court pas, puisqu’il lui avait promis de jouer quoi qu’il arrive en le recrutant.

Dominique Arribagé
Il a dit qu’il n’avait jamais vu le portefeuille d’Arribagé. Mais Dupraz, il n’avait pas un salaire pour lui proposer d’aller manger ? Et au pire, il suffit d’aller à la cantine du centre de formation pour discuter. Sauf qu’il était renfermé sur lui-même…

Son départ
Il a laissé tomber le club à la 22ème journée, et après, il n’a fait que critiquer. Alors qu’il était bien payé, qu’il a eu avec lui un adjoint (David Barriac, ndlr), qu’il a placé son ami Denis Zanko au centre de formation… Olivier Sadran a fait manger Dupraz, donc aujourd’hui, on lui demande un minimum de respect envers le club et ses supporters.

Tactique et technique
Alors ça, n’en parlons même pas… La quasi-totalité des joueurs se sont plaints qu’il n’y avait aucun plan de jeu travaillé durant les entraînements. Il n’y avait aucun choix tactique clair. Un autre exemple concret : lors du match OM - TFC (2-0), le jeune Driss Khalid rentre. Dupraz lui a simplement dit : “Fais ce que tu peux.” Il ne lui a même pas donné des conseils sur ce qu’il fallait faire ou ne pas faire. On n’a jamais vu ça ! En off, ils étaient tellement nombreux à critiquer Dupraz…

Préparation physique
Le préparateur physique du TFC a une société à côté. Il prenait ainsi certains joueurs, notamment Delort et Jullien, pour des séances individuelles facturées. Mais pourquoi ne fait-il pas ce travail au sein du club puisqu’il est rémunéré pour ça ? Dupraz était au courant et a laissé faire pour arrondir les angles.
En fin d’année 2017, certains joueurs ont quitté ce préparateur physique du club, voyant qu’il n’y avait pas de résultat, pour aller dans un autre centre. C’est à ce moment-là que Dupraz est monté au créneau contre ce nouveau centre pour les empêcher de faire. Il y a eu des réunions dans les bureaux et tout, quelle histoire...

Conférences de presse
À longueur d’interview, il fait le malin. Ce n’est pas un homme courageux. Devant les caméras, Dupraz fait le show. Mais en “off”, ce n’est pas le même. Il baisse la tête, même quand il croise son ennemi Bernard Casoni. Je l’ai vu de mes propres yeux.

La mauvaise influence de Dupraz sur le TFC
Dupraz voulait avoir la main sur le club, mais Soucasse et Arribagé ne l’ont pas laissé faire. Il faut aussi respecter l’esprit famille du TFC et certaines reconversions, comme celles de Sirieix au recrutement et Bancarel et Dao à la formation. Dupraz voulait monter les joueurs les uns contre les autres et pareil au sein des bureaux.

Le maintien en 2016
Alors ça, reparlons-en ! Il a eu le nez de faire rentrer Bodiger à Angers. Mais, quelle reconnaissance a-t-il eu envers ce jeune joueur ? Il l’a mis au placard toute la saison ! La moindre des choses aurait été de lui donner un minimum de temps de jeu.

Les jeunes
À l’exception d’Amian, Dupraz n’a jamais intégré le moindre jeune en deux ans au TFC. Il a titularisé Boisgard une fois, avant de le faire disparaître. On n’a pas non plus vu El Mokeddem ou encore Osei Yaw…

Christopher Jullien
Pendant la saison, il lui a dit qu’il ne valait rien dans les relances, qu’il n’était pas un meneur d’hommes et que beaucoup au sein du vestiaire ne voulaient pas jouer avec lui. Il lui a retiré le brassard. Jullien s’est alors renfermé sur lui-même et ne parlait pas à grand-monde aux entraînements à cause de Dupraz. Il avait fait pareil avec Ben Yedder et Braithwaite en leur disant aux deux, séparément : “C’est toi le meilleur de l’équipe.” C’est de la manipulation, il monte les uns contre les autres.

Zinedine Machach
Dès que Dupraz est arrivé, il a mis la pression sur Machach. Il le mettait sur les nerfs tous les jours et le rabaissait. Il l’a envoyé en réserve sans fondement. À un moment donné, les nerfs ont lâché…

Ola Toivonen
Dupraz a dit que c’était le joueur le plus hautain. Mais c’est surtout qu’Ola s’est vite aperçu des limites de son entraîneur ! Il n’a jamais su l’utiliser. On parle quand même d’un joueur expérimenté et international.

Olivier Sadran
Dupraz a critiqué son absence. Soit. Mais Sadran met de sa fortune personnelle dans le club. Quand il voulait changer le nom du stade, Toulouse Métropole a dit non. Quand il voulait venir avec ses propres jardiniers pour avoir une belle pelouse, pareil, c’était non. Apparemment, les choses vont changer après 2020, mais en attendant, que peut-il faire de plus ? Sadran a permis à Dupraz de manger, avec un bon salaire. Qu’il arrête de cracher sur tout et qu’il se remette en cause aussi. Si c'était un coach si génial que ça, il aurait déjà retrouvé un club. Là, a priori, aucune équipe de Ligue 1 ne va miser sur lui pour cette saison.

Nos derniers articles