Sans Sadran, Dupraz serait en Australie

Publié le 21 décembre 2016 à 22:21 par LesViolets

Dans l'édition de la semaine de France Football, Pascal Dupraz a été invité à livrer ses plus beaux rêves : "Aller au Stade de France avec le Téfécé. Et le deuxième est d'arrêter à soixante ans, pour vivre un peu et parce que le temps est compté. Quand je me fais allumer, ça fait souffrir mes proches. C'est peut-être la raison pour laquelle je vais devoir me forcer à fermer ma gueule. Une fois que je me serai retiré, je serai actif, c'est sûr, mais ça ne veut pas dire que je serai productif. Mon épouse, Mireille, a l'une de ses deux filles qui est mariée à un Australien. J'ai eu la chance d'y aller, et ce pays me fascine. Franchement, on s'emmerde vraiment la vie ici. Là-bas, c'est fabuleux. A tel point que j'étais prêt à m'y installer et à changer complètement de vie, avant que le président ne m'appelle. J'aurais peut-être créé un concept de stages de vacances pour les jeunes. J'avais envie de faire quelque chose dans ce sens."

Nos derniers articles