Sadran : "Je regrette que nous n'ayons pas bien géré Todibo pendant sa formation"

Publié le 16 September 2020 à 09:29 par JB

Dans le magazine toulousain Boudu, Olivier Sadran, a été interrogé sur la gestion du cas Jean-Clair Todibo, qui avait été lancé par Alain Casanova en Ligue 1 sans contrat professionnel : “Je regrette que nous n’ayons pas bien géré Todibo pendant sa période de formation. Ce n’était pas quelqu’un de facile, mais quand on est éducateur, on doit s’adapter, on doit arriver à ses fins par le dialogue. On n’entre pas dans un rapport de force avec un gamin de 15 ou 16 ans. Vous devez l’amener où vous voulez. Quand je l’ai vu jouer lors d’un entraînement, il y a trois ou quatre ans, je me souviens m’être retourné vers les entraîneurs en leur disant : “Il est incroyable ce joueur, pourquoi il ne joue pas ?” On m’a répondu : “Non, c’est trop tôt. Il est difficile. C’est compliqué. Il a fait ceci et cela.”

 

Nos derniers articles