Réforme des championnats : Les féminines vont également connaître un changement

Publié le 17 juin 2022 à 15:00 par Cédric Polizzi

À l’image du passage à 18 en Ligue 1 dès la saison 2023-2024, les féminines vont également connaître un changement majeur. En effet, la saison prochaine sera la dernière avec ce système.

Actuellement, ce dernier est d’une poule unique de douze équipes en D1, deux poules de douze équipes en D2 et divers championnats de R1, puisque l’échelle est régionale.

La FFF a donc décidé de révolutionner ce modèle pour passer, dès la saison 2023-2024, à une poule unique en D1 de douze équipes, une poule unique en D2, de douze équipes, et deux poules en D3 de douze équipes chacune. Cette dernière instaurera un niveau intermédiaire permettant de mieux préparer les clubs à la structuration et aux exigences du plus haut niveau national. Plusieurs clubs étaient demandeurs de ce changement, afin d’harmoniser le niveau des équipes. Au sein du football féminin, il existe un réel écart entre les différents clubs, de par les structures des formations, et des moyens avancés pour la section féminine.

Dans cette nouvelle formule, les deux premiers de la D2 monteraient en D1. Les deux derniers de la D1 et D2 seraient ainsi relégués à l’échelon inférieur, et le premier de chaque groupe de D3 monterait en D2. Les trois derniers de D3 tomberaient en R1, donc six équipes.

Ainsi, l’objectif est que l’écart entre le niveau régional et le niveau national diminue, car il y a une énorme différence de niveau entre les deux catégories. La saison prochaine, les six dernières équipes de D2 seront reversées en D3. En cas de montée, les Violettes auront un enjeu explosif en D2.

Nos derniers articles