Rachat des Girondins : ça ne s'arrange pas pour Bordeaux, Toulouse toujours en stand-by

Publié le 18 juin 2021 à 17:49 par Christophe Canard

Hier était déjà un jour sombre pour les supporters bordelais. Bien qu’ils pensaient que l’association Gérard Lopez/Pascal Rigo pourrait les sauver, le club a rapidement démenti que les deux hommes aient fait une offre conjointe officielle.

Et aujourd’hui, Bordeaux est de plus en plus près du précipice. Dans un communiqué, les Girondins annoncent effectivement envisager la procédure de redressement judiciaire, qui pourrait intervenir le mardi 22 juin au plus tard. "Le club espère sincèrement que les candidats sauront utiliser cet ultime délai pour finaliser une offre et apporter les garanties financières nécessaires pour éviter la mise en œuvre d’une telle procédure".

Quelle que soit l’identité des repreneurs, en supposant qu’il y en ait, cette date du 22 juin ne correspond qu’au redressement judiciaire. Car il faudra également passer devant la DNCG, qui n’attendra pas le 23 juillet pour décider qui de Bordeaux ou Toulouse jouera en Ligue 2, contrairement à ce que le communiqué laisse supposer.

Dans les bureaux du TFC, on reste dans les starting-blocks, puisque Damien Comolli attend de connaître cette décision pour nommer le nouvel entraîneur.

Nos derniers articles