Rachat de l'AC Milan par RedBird, doutes, action judiciaire et le TFC présenté comme une garantie ?

Publié le 17 juin 2022 à 11:30 par JB

Ce vendredi, L’Équipe a publié dans son quotidien une information qui ne rassure guère au sujet de la vente de l’AC Milan par le fonds d’investissement Elliott à RedBird, qui détient le TFC. Selon le média sportif, une action judiciaire a été lancée, Elliott étant soupçonné de vouloir garder la main sur le club italien même après la vente, comme au LOSC. Pour y voir plus clair, voici ce qu’il faut retenir de cet article :

> L’AC Milan sera vendu à RedBird Capital Partners le 6 septembre pour 1,228 milliard d’euros
> Salvatore Cerchione, associé minoritaire de l’AC Milan (4,27% du capital) et membre du conseil d’administration du club, qui a démissionné samedi, attaque en justice cette vente. Selon lui, le deal a été “opaque”. L’homme se pose des questions sur “les véritables motifs” et estime que cette vente doit se faire à l’unanimité des associés, ce qui n’a pas été le cas.
> Le fonds d’investissement américain Elliott, propriétaire de l’AC Milan depuis 2018, aurait mis en place une structure complexe pour cette vente afin de garder le contrôle du club en sous-main, comme à Lille (ce qui permet au LOSC et à Milan de disputer la même Coupe d’Europe, l’UEFA interdisant que deux clubs appartenant au même propriétaire puisse participer à la même compétition).
> Selon L’Équipe, plusieurs éléments soulèvent des doutes. RedBird ne disposerait pas assez de cash et obtiendrait des prêts d’argent… d’Elliott (entre 200 et 550 millions d’euros à 7-8%).
> La valorisation du TFC aurait été présenté par RedBird comme une garantie.
> Après la vente, Elliott conserverait 4 ou 5 sièges au conseil d’administration de l’AC Milan, sur un total de 9 personnes.

Nos derniers articles