logo lesviolets.com
croix occitane
Nouveau calendrier : Un début d'exercice canon, un mois de février costaud, une fin de saison dans le sud
Rachat de l'AC Milan par RedBird, doutes, action judiciaire et le TFC présenté comme une garantie ?

Ce vendredi, L’Équipe a publié dans son quotidien une information qui ne rassure guère au sujet de la vente de l’AC Milan...

Ce vendredi, L’Équipe a publié dans son quotidien une information qui ne rassure guère au sujet de la vente de l’AC Milan par le fonds d’investissement Elliott à RedBird, qui détient le TFC. Selon le média sportif, une action judiciaire a été lancée, Elliott étant soupçonné de vouloir garder la main sur le club italien même après la vente, comme au LOSC. Pour y voir plus clair, voici ce qu’il faut retenir de cet article :

> L’AC Milan sera vendu à RedBird Capital Partners le 6 septembre pour 1,228 milliard d’euros

> Salvatore Cerchione, associé minoritaire de l’AC Milan (4,27% du capital) et membre du conseil d’administration du club, qui a démissionné samedi, attaque en justice cette vente. Selon lui, le deal a été “opaque”. L’homme se pose des questions sur “les véritables motifs” et estime que cette vente doit se faire à l’unanimité des associés, ce qui n’a pas été le cas.

> Le fonds d’investissement américain Elliott, propriétaire de l’AC Milan depuis 2018, aurait mis en place une structure complexe pour cette vente afin de garder le contrôle du club en sous-main, comme à Lille (ce qui permet au LOSC et à Milan de disputer la même Coupe d’Europe, l’UEFA interdisant que deux clubs appartenant au même propriétaire puisse participer à la même compétition).

> Selon L’Équipe, plusieurs éléments soulèvent des doutes. RedBird ne disposerait pas assez de cash et obtiendrait des prêts d’argent… d’Elliott (entre 200 et 550 millions d’euros à 7-8%).

> La valorisation du TFC aurait été présenté par RedBird comme une garantie.

> Après la vente, Elliott conserverait 4 ou 5 sièges au conseil d’administration de l’AC Milan, sur un total de 9 personnes.