Que deviennent les joueurs qui ont quitté le TFC cet été ?

Publié le 19 novembre 2019 à 12:00 par Emmanuel Davila

Après plus de trois mois de compétition, que deviennent les joueurs qui ont quitté le TFC cet été? Tour d'horizon du début de saison des joueurs prêtés, vendus ou laissés libres par le Tèf lors du dernier mercato.

DEPARTS EN PRÊT

Firmin Mubele (FK Astana) : Prêté avec option d'achat chez le champion kazakh, Mubele vit une nouvelle saison très difficile. Eliminé en barrages de Ligue Europa avec son club, il a perdu sa place de titulaire dès les premières semaines, avant de se blesser au genou fin septembre. Il ne devrait retrouver les terrains que dans un mois. Pour l'heure, on peine à imaginer que son option d'achat soit levée...
5 matchs, 1 but, 1 passe.

John Bostock (Nottingham Forest) : Son équipe, entraînée par Sabri Lamouchi, est bien placée dans la course pour la montée en Premier League. Mais Bostock ne prend qu'une toute petite part à cette réussite, puisqu'il n'a disputé que 82 minutes en championnat et doit se contenter de jouer les matchs de coupe. Bien souvent, il ne figure même pas sur la feuille de match.
4 matchs, 1 passe.

DEPARTS DEFINITIFS

Yannick Cahuzac (Lens) : Le Corse ne partait pas forcément titulaire et s'est finalement imposé aux côtés de l'autre vétéran Guillaume Gillet, malgré une certaine concurrence à son poste. Son équipe tourne bien et peut espérer retrouver la Ligue 1... Ou le TFC en barrages?
13 matchs, 1 passe.

Yann Bodiger (Cadiz) : Son club est largement en tête de Liga 2, mais Yann Bodiger joue peu. S'il grappille quelques titularisations et entrées, il a globalement vu son temps de jeu se réduire au fil des rencontres. A noter qu'il était titulaire lors des deux seules défaites de son club, et qu'il s'est fait expulser lors de l'un de ces deux matchs...
8 matchs.

Christopher Jullien (Celtic) : Transféré pour 8 millions d'euros, Jullien est parvenu à faire accepter son prix par l'exigeant public écossais. Titulaire indiscutable avec le premier du championnat écossais, il est également en tête de son groupe en Europa League. Il a d'ailleurs offert la victoire à son équipe face à la Lazio, à la dernière minute, devant un public conquis - et sur corner, bien sûr.
21 matchs, 2 buts, 1 passe.

Manu Garcia (Gijon) : Malgré une décevante 16ème place en D2 espagnole pour le Sporting Gijon, Manu Garcia réalise un beau début de saison, récompensé par des sélections chez les Espoirs espagnols, avec qui il a su se montrer décisif.
14 matchs, 2 buts, 4 passes.

Jimmy Durmaz (Galatasaray) : Chez le champion de Turquie, le Suédois ne s'est pas imposé. Malgré les résultats décevants de son équipe et la mise à l'écart de Belhanda, il n'a gratté qu'une titularisation en championnat, n'a pas encore goûté à la Ligue des Champions et doit finalement se contenter de quelques fins de match.
6 matchs.

François Moubandje (Dinamo Zagreb) : L'aventure croate est pour le moins pénible pour le Suisse, réduit au rôle de doublure. Parti pour découvrir la Ligue des Champions, il n'a été inscrit sur la feuille de match qu'à une reprise dans cette compétition, sans entrer en jeu. En championnat, Moubandje joue parfois, mais reste un second choix.
6 matchs.

Clément Michelin (Lens) : Il a gagné sa place au sein de la formation lensoise, à un poste de piston droit qui semble mieux convenir à ses qualités. L'expérience est pour l'instant plus concluante que celle de la saison passée, en prêt à l'AC Ajaccio.
12 matchs, 1 but.

Steven Fortes (Lens) : Il avait réalisé 6 très bons mois avec les Lensois l'an dernier. Promu capitaine cette saison, le Cap-Verdien s'est blessé au ménisque fin septembre et tarde à revenir, tandis que, sans lui, son équipe a pris la tête de la Ligue 2. Sauf surprise, Fortes devrait tranquillement récupérer son brassard et sa place de titulaire lors des prochaines semaines.
7 matchs.

Steeve Yago (Caen) : A Caen, il a été rejoint après quelques journées par Pascal Dupraz, qui lui a beaucoup fait confiance au TFC. Titulaire, il joue parfois dans l'axe et le plus souvent en tant que latéral droit. Il a ainsi participé, dans le sillage de son nouvel entraîneur, au rebond de son équipe, qui demeure toutefois coincée en bas de classement.
7 matchs.

Jessy Pi (Caen) : Lui s'est probablement moins réjoui de retrouver l'entraîneur savoyard, tant Dupraz lui a peu fait confiance au Tèf. Pourtant, ce changement lui a fait du bien, après un début de saison très moyen de sa part. Replacé dans une position de n°10, Pi a inscrit 3 buts lors de ses 4 derniers matchs, dont un improbable corner direct.
13 matchs, 3 buts.

Hakim El Mokeddem (Laval) : Récupéré gratuitement par Rennes et prêté dans la foulée à Laval, pensionnaire de National, il a vu son début de saison freiné par une blessure au genou en septembre. On devrait le revoir en début d'année prochaine. Il avait pourtant bien lancé son aventure lavalloise en inscrivant un très beau but lors de la 3ème journée.
5 matchs, 1 but.

Driss Khalid (Amiens) : S'il a signé un contrat professionnel de 3 ans avec Amiens cet été, c'est bien en réserve, en National 3, que Driss Khalid continue de faire ses armes. Il y est certes devenu un cadre. Mais toujours pas d'apparition sur une feuille de match de Ligue 1 pour lui. Ses bonnes prestations avec l'équipe B pourraient malgré tout être récompensées à terme.
8 matchs, 5 buts (avec la réserve).

Matis Carvalho (Montpellier) : Il gardait les cages de la réserve toulousaine l'an dernier et s'est engagé en pro avec Montpellier cet été. Là-bas, il est pour l'instant cantonné au rôle de n°3, même s'il a pu s'asseoir 3 fois sur le banc avec les pros cette saison. C'était d'ailleurs le cas lors de Montpellier-TFC, le 10 novembre dernier.
8 matchs, 2 clean sheets (avec la réserve).

Marc Vidal (sans club) : En fin de contrat cet été après avoir passé 10 ans sans jouer, ou presque, avec l'équipe une du Tèf, il n'a pas trouvé de club depuis. La suite de sa carrière en professionnel semble compromise...

Nos derniers articles