Propos racistes pendant TFC - Rodez, la LFP va se réunir, mais que risque le club ?

Publié le 11 janvier 2022 à 17:10 par JB

Le triste événement qui s’est déroulé fin 2021 lors de TFC - Rodez va refaire la Une de l’actualité. Un individu placé en virage Brice Taton avait insulté Lionel Mpasi, le gardien du TAF, de “sale singe”. Damien Comolli était alors immédiatement intervenu, par le biais d’un communiqué et d’une conférence de presse exceptionnelle, pour exprimer son dégoût et que le club avait tout mis en place pour identifier la personne responsable. Les Indians ont également condamné cet acte, en avançant également qu’il s’agissait d’un “acte isolé et abject” et qu’une “sanction collective serait non seulement injuste, mais aussi injustifiée.

En effet, le dossier va désormais arriver dans les mains de la Commission de Discipline de la LFP qui va se réunir ce mercredi et pourrait sanctionner le TFC. Une fermeture du virage pour un ou plusieurs matchs est possible. Fin novembre, Troyes a vu son joueur Hyun-jun Suk être victime de propos racistes au cours d’une rencontre à huis clos au Vélodrome face à l’OM. Les Phocéens ont été sanctionnés de 10 000 euros d’amende. En 2019, Prince Gouano avait également été victime de cris de singe lors du match Dijon - Amiens. L’auteur des faits avait été sanctionné d’une interdiction de stade, mais le DFCO s’était vu infliger un retrait d’un point avec sursis.

Damien Comolli a d’ores et déjà prévenu : “Ce jour-là, je représenterai le club pour bien expliquer que c'est un cas isolé. (…) Ce qui est très important, c'est que nous n'accepterons pas de sanctions collectives. C'est le comportement d'un individu. On ne comprendrait pas que nous et nos groupes de supporters subissent une sanction collective. (…) Cela peut aller d'un stade à huis clos à une tribune fermée, ce qui serait d'une injustice incroyable.

Nos derniers articles