Premier contrat professionnel : Damien Comolli bientôt satisfait ?

Publié le 17 septembre 2021 à 12:40 par JB

La LFP veut bousculer certaines habitudes pour remettre le football français sur de bons rails. Parmi les priorités de Vincent Labrune, le président de la Ligue, on retrouve l’extension du premier contrat professionnel pour un jeune. Aujourd’hui, la limite est de trois ans. Les présidents réclament un passage à cinq ans, dont Damien Comolli. "C'est une réforme urgente. Nos clubs ont besoin de pouvoir se projeter dans la gestion de leurs effectifs. Mais on est constamment sous pression. Chez nous, on se retrouve dans la situation de devoir vendre Amine Adli parce qu'il ne veut pas prolonger et qu'il ne lui reste plus qu'un an de contrat. Un autre joueur, dans la même situation contractuelle, veut bien prolonger mais avec une garantie de temps de jeu. Avec un premier contrat de cinq ans, les choses seraient plus simples. Pour le joueur qui veut du temps de jeu, on aurait le temps d'envisager un prêt. Et le risque de voir un joueur partir libre ou de faire une erreur en le prolongeant trop vite serait moindre” avait déclaré le président du TFC dans L’Equipe cet été.

La limitation d’un effectif à 24 joueurs (hors jeunes pros), un salary-cap (pourcentage maximal de la masse salariale dans le budget à ne pas dépasser) ou encore la mise en place de micros sur les arbitres sont d’autres projets en cours d’étude.

Nos derniers articles