Point tactique : retour sur la première titularisation de Stijn Spierings

Publié le 20 October 2020 à 17:30 par Victor G

Stijn Spierings a fait forte impression auprès des supporters lors de sa première titularisation sous les couleurs toulousaines face à Ajaccio (victoire 0-1). Le milieu de terrain de 24 ans s’est engagé avec le TFC en fin de mercato dans le but de remplacer Ibrahim Sangaré. La rédaction du site LesViolets.Com vous propose de revenir en détail sur sa bonne performance.

La composition du TFC : Dupé - Moreira, Amian, Rouault - Spierings - Sanna, Koné, Dejaegere (Sidibé, 77ème), Machado - Antiste, Bayo (Koulouris, 65ème).

Ci-dessus sur une touche des Ajacciens, nous distinguons bien le 5-3-2 mis en place par Patrice Garande. Spierings, est positionné en 6. Son rôle consiste à opérer devant sa défense en récupérant les ballons, de plus, il sert de relais entre la défense et les deux autres milieux. Manu Koné, qui évoluait en 6 avant l’arrivée du Néerlandais, peut désormais retrouver un rôle de milieu offensif aux côtés de Brecht Dejaegere.

Spierings fait déjà part de sa bonne qualité technique. Après 4 minutes de jeu, Sam Sanna est pris au pressing par un adversaire et est obligé de remiser en arrière. Heureusement, il peut compter sur le bon placement du Néerlandais, qui se débarrasse de deux Ajacciens en un contrôle et qui arrive à s'orienter dans le sens du jeu. En une passe et un contrôle, les Toulousains peuvent repartir proprement vers l’avant.

Après 9 minutes de jeu, le TFC se retrouve à 10 suite à l’expulsion de Janis Antiste. Les Corses quant à eux se montrent plus offensifs. Sur une récupération de balle Spierings fait faute et prend son premier carton jaune an tant que joueur Toulousain. Sanction assez sévère à mon sens, le milieu joue le ballon et aurait pu permettre à ses coéquipiers de partir rapidement vers l’avant, une combinaison entre Dejaegere et Bayo était lancée.

Vingt minutes de jeu, plusieurs occasions de chaque côté, mais trop de déchet technique et de mauvais choix dans le dernier geste empêchent une des deux équipes d’ouvrir le score. Positionnement intéressant ci-dessous : Dupé balle au pied est sur le point de relancer. Les hommes de Garande passent en 3-4-3 avec Sanna et Machado positionné au niveau de la ligne médiane. Dans son rôle de 6, Spierings reste positionné au milieu de sa partie de terrain, bien entouré par les deux attaquants et les deux milieux offensifs ajacciens.

Sur une touche adverse, Spierings met en exergue sa grande taille pour récupérer le ballon de la tête.

Vingt-cinquième minute de jeu, les Corses poussent et se montrent dangereux dans la surface toulousaine. Sur une tête de Dejaegere, Spierings dégage le ballon vers Bayo, resté devant. Dégagement qui permet aux Violets de respirer, et même d’obtenir un corner suite à une mauvaise gestion du ballons de la part des Ajacciens et d’un très bon pressing toulousain.

Après 30 minutes de jeu, le TFC arrive à se sortir des offensives adverses et se montrer dangereux. Les Corses se montrent plus agressifs et commettent des fautes. Ici suite à un coup de pied arrêté toulousain et une relance de la tête adverse, Spierings, resté un peu en retrait afin d’éviter un contre, récupère le ballon et lance Dejaegere dans la profondeur en une touche de balle. Cela permet au Tef d’obtenir un nouveau corner. Notons que sur les coups de pied arrêtés, Spierings reste aux arrière postes et ne va pas tenter de jouer le ballon de la tête en profitant de sa grande taille.

Très belle intervention défensive du Néerlandais. Sur un contre rapidement orchestré par les Corses, l’attaquant ajaccien réceptionne un centre, contrôle de la poitrine et prépare une frappe en puissance. Malheureusement pour lui, Spierings lui retire le ballon des pieds avant qu’il ne tire et fait une passe pour Manu Koné. Grande classe.

Spierings stoppe tout ce qui passe dans l’axe. Peu avant la mi-temps, les Corses font tourner le ballon devant la surface toulousaine. Le Néerlandais saute vite sur le ballon avant que le joueur ajaccien ne puisse s’en séparer. Nouvelle récupération du numéro 17, qui permet à l’équipe de repartir proprement vers l’avant.

Dans les arrêts de jeu de la première période, Spierings vient encore prendre le ballon dans les pieds de l’adversaire et réalise une belle conservation de balle. Les Corses sont obligés de faire faute. C’est propre, c’est efficace.

Mi-temps ! Bonne prestation des deux équipes, le TFC tient à 10 contre 11, et aurait même pu obtenir un penalty juste avant la pause sur une faute sur Dejaegere.

Début de la seconde période. Après cinq minutes de jeu, Spierings semble être la cible du pressing ajaccien, conséquence directe : les Corses créent des espaces à exploiter par le TFC . Cela est bien géré par le Néerlandais, qui trouve facilement ces espaces, cela permet aux Violets de partir proprement vers le but.

Superbe intervention de Spierings ! Le milieu de terrain surgit sur le Corse et intercepte la balle avant de partir rapidement vers l’avant. Bayo lance un appel, malheureusement pas suivi par le Néerlandais qui préfère assurer la conservation de balle et remiser en arrière. Encore une fois, c’est très propre.

 

55ème minute de jeu, le TFC lance une contre-attaque express sur une récupération très basse de Sanna, qui trouve Spierings dans l’entre-jeu toulousain. Le milieu temporise légèrement avant de lancer Manu Koné dans la profondeur. Le Pitchoun contrôle bien, mais perd son duel avec le défenseur ajaccien… L’arbitre aurait pu siffler faute.

On approche des 10 dernières minutes de la rencontre, toujours 0-0. Spierings participe beaucoup dans l’entre-jeu toulousain, et récupère beaucoup de ballons. Le Néerlandais a l’air de parler le même football que Manu Koné, les deux joueurs combinent beaucoup entre eux.
Suite à la sortie sur blessure de Dejaegere et l’entrée de Kalidou Sidibé, Spierings semble désormais évoluer un peu plus haut, en 8.

85ème minute, penalty pour Toulouse ! Sur une belle relance de Moreira vers Koulouris, l’attaquant grec se fait accrocher dans la surface de réparation. Penalty indiscutable.

Contre toute attente, c’est la recrue Spierings qui s’apprête à tirer le penalty. Le Néerlandais, en patron, envoie le ballon en pleine lucarne. Le gardien avait bien plongé, mais le penalty est trop bien tiré. 1-0. Spierings se permet même une petite célébration, ce qui agacera fortement les joueurs et supporters corses.
Cette saison, le TFC a obtenu 3 penalties, deux ont terminé au fond des filets.

Spierings a fait forte impression lors de sa première titularisation sous ses nouvelles couleurs toulousaines. Jeu simple, très efficace, un esprit de guerrier qui n’a pas peur d’aller chercher les ballons, propre techniquement, bon jeu de passe, bonne conservation de balle… et surtout buteur. Le TFC semble enfin avoir trouvé son 6 ! Il ne reste plus qu’à confirmer.

Nos derniers articles