Philippe Montanier : "Quatre points sur six, c'est le minimum qu'on devait avoir"

Publié le 21 janvier 2022 à 00:00 par JB

Après TFC - Nancy (4-0), Philippe Montanier s’est présenté en conférence de presse. Interview.

Philippe, quelle est votre réaction suite à ce succès ?
"Ça fait du bien de renouer avec la victoire. On était beaucoup frustrés ces derniers temps. On avait envie de transformer cette frustration en énergie positive. C’est donc une bonne chose d’avoir gagné. L’expulsion change la donne du match. On a su en profiter et optimiser offensivement, tout en ne prenant pas de but. Les garçons sont restés extrêmement sérieux avec l’envie de vite faire le break. Par rapport à Pau, on a tiré deux fois moins au but, mais on en a mis 4. L’efficacité devant le but est une statistique déterminante. C’est bien que nos attaquants aient retrouvé cette efficacité. Il faut la conserver pour la suite.

Si Ado Onaiwu et Rafael Ratao ont marqué, ce n’est pas le cas de Rhys Healey…
Il y a des périodes… Rhys est un top joueur, un top buteur. Mais comme tous les grands buteurs, il y a parfois des petits passages à vide. Ce qui est important, c’est qu’il soit toujours utile pour l’équipe. Son rôle est essentiel sur l’expulsion et sur un des buts. Donc même quand il ne marque pas, il est utile. On est aussi contents quand il marque et peut-être qu’il garde ses buts pour les prochains matchs (sourire).

En plus, vous avez pu faire tourner votre effectif en seconde période.
À la mi-temps, j’ai dit aux joueurs qu’il fallait profiter de notre supériorité numérique pour mettre le troisième but et pouvoir gérer le match en faisant souffler quelques joueurs. Bastia aura plus de fraîcheur que nous. Ado est sorti à la pause, car je voulais le ménager. Je profite de la règle qui fait que les changements à la mi-temps ne comptent pas. Il avait fait 90 minutes contre Pau. Sa première mi-temps mercredi a été très bonne.

Reprendre la première place, est-ce que ça compte ?
Je retiens plus la victoire que la première place. Notre place de leader est totalement virtuelle, car Ajaccio a encore un match en moins. Sur ces deux matchs à domicile, Pau et Nancy, quatre points sur six, c’est le minimum qu’on devait avoir. Désormais, il faut arriver à enchaîner les succès. Le challenge sera difficile puisqu’on va à Bastia, une terre difficile à conquérir.

Nos derniers articles