Pas de pause fraîcheur ? La rigidité de l'arbitre...

Publié le 24 avril 2017 à 12:16 par LesViolets

Ce dimanche, le match TFC - Nice (1-1) s'est joué sous un plein soleil et 26 degrés. Les deux clubs ont alors demandé à l'arbitre de la rencontre, M. Schneider, d'organiser une pause fraîcheur à la moitié de chaque période. La requête a été demandée, sous prétexte que la demande a été faite trop tard par le Tèf et l'OGCN. Quand on vous dit rigidité...

Nos derniers articles