On fait un premier bilan... des U19 Nationaux

Publié le 11 novembre 2017 à 12:13 par Labinocle81

Après le bilan des U17, la rédaction du site LesViolets.Com vous propose celui des U19.

Bilan individuel

Cette année la génération 1999 devait prendre le pouvoir de cette catégorie avec des promesses liées aux différents internationaux et à la qualité de ce groupe. Mais la majorité de ces talents évoluent déjà avec la réserve comme Loïc Bessilé, Paul Fargeas, ou font la navette entre les deux équipes comme Hakim El Mokeddem, Kalidou Sidibé et plus récemment Driss Khalid. Sans oublier le porte étendard de cette génération en la personne d’Alban Lafont.

Les clés du camion ont ainsi été confiées au talentueux Jean-Clair Todibo (en photo), capitaine et leader technique de l’entrejeu. À ses côtés, certains jeunes se démarquent comme Steeven Randrianirina, seul joueur à avoir disputé l’ensemble des matchs, le plus souvent au poste de latéral droit.

D'autres se sont révélés comme Sam Sanna (en photo ci-dessous), déjà auteur de quatre buts et quatre passes décisives et qui nous rappelle Mathieu Cafaro. Citons aussi Paul Laubier, longiligne milieu récupérateur.

En défense, le groupe se repose sur Moussa Kamara et sur le retour de suspension (8 matchs) de Paul-Alexandre Cachart, défenseur polyvalent intraitable dans les duels. Dans les cages, Mathis Carvalho s’est montré à son avantage (trois clean sheets en quatre matchs).

La génération 2000 sait aussi se faire une place dans le groupe. Moussa Diarra, défenseur central gauche, réussit un très bon début de saison. Théo Emmanuelli a eu plus de mal, mais semblait s’être remis dans le droit chemin avant qu’une blessure ne le mette au repos forcé. De son côté, Jean-Jacques Woto n’a pas à rougir de son début de saison et reviendra dans les buts à la moindre occasion.

Offensivement, trois joueurs se démarquent : Amine Adli, milieu offensif droit, a pu régaler le public par sa capacité à éliminer et à tirer les coups de pied arrêtés. Ilies Soudani performe derrière l’attaquant. Kilian Corredor (en photo ci-dessus), recruté l’été dernier, monte en puissance et a d’ailleurs inscrit deux buts récemment.

Enfin, n’oublions pas Nathan N’Goumou, actuellement blessé, et Haris El Mouttaqi, le supersub.

Bilan collectif

Le TFC occupe une belle troisième place, derrière Montpellier et Nice. Nos Pitchouns sont performants en défense (deuxième avec 5 buts encaissés) et en attaque (troisième meilleure attaque avec 19 buts).

Le mois de novembre sera très révélateur avec deux déplacements chez des équipes plus faibles (Toulon et le Gazélec), puis la réception de Montpellier, actuel leader.

L’équipe-type du début de saison :

Woto (Carvalho)
Randrianirina – Kamara (Cachart) – Diarra – Emmanuelli
Todibo (Ahamada)– Laubier (Sidibé)
Adli (N’Goumou) – Soudani – Sanna
Corredor (El Mouttaqi)

Nos derniers articles