Olivier Jaubert (DG du TFC) : "Avec RedBird, il faut un P&L et des cash flows positifs"

Publié le 21 juin 2022 à 11:00 par JB

Depuis deux ans, RedBird a racheté le TFC et a mis en place une équipe compétitive sur le terrain et dans les bureaux pour replacer le club en Ligue 1 et retravailler un modèle économique. Interrogé par nos confrères d’Écofoot, Olivier Jaubert, le Directeur Général du club, a expliqué la vision financière du Tèf : “Avec Red Bird Capital, la feuille de route est très simple. Il faut un P&L (ndlr : compte de résultat) et des cash flows positifs. Mais il n’y a rien de plus normal. Un fonds ne peut pas investir dans le football en ayant pour philosophie de perdre de l’argent. Il a des comptes à rendre à ses souscripteurs. Par ailleurs, un club professionnel de football est une société de spectacle sportif. Et, comme toute entreprise, elle se doit de mettre en place un modèle de gestion pérenne. Une entreprise, quand elle perd de l’argent de manière récurrente, elle fait faillite. Dans le football professionnel, trop d’acteurs croient au Père Noël et ils estiment alors normal qu’un actionnaire vienne faire un chèque en fin de saison pour boucher les trous. Mais c’est à l’opposé de la vision des fonds d’investissement.

Cette saison, grâce à la vente de différents joueurs comme Amine Adli, avec la signature de nouveaux partenaires et un Stadium qui s’est regarni, le club va finir la saison avec un résultat financier positif. Damien Comolli compte bien dépenser ces bénéfices en transferts et prolongations de contrat avant fin juin, moment où les comptes du TFC seront clôturés.

Nos derniers articles