Niort 2-1 TFC : Les notes des Toulousains

Publié le 08 décembre 2021 à 10:15 par Rédac

Après la défaite du TFC contre Niort (2-1), découvrez les notes attribuées par la rédaction du site LesViolets.Com aux joueurs toulousains…

Maxime Dupé (4/10) : Ça semble plus compliqué pour lui en ce moment. Quatre frappes cadrées, deux buts, et une faute de main sur le premier. En bref, on aura besoin d’un meilleur Max’ sur la suite de la saison ! Un bel arrêt à noter sur une frappe de près.

Issiaga Sylla (4/10) : De l’activité, mais rien de tranchant. Il respecte la distanciation sociale à la lettre sur le second but niortais.

Rasmus Nicolaisen (5/10) : Il a fait son match. Ni plus, ni moins.

Bafodé Diakité (4/10) : Dépassé avec trop de naïveté sur le premier but, il rate la balle d’égalisation sur une tête dans la surface adverse.

Mikkel Desler (5,5/10) : Il a été hyperactif dans son couloir. Son entente avec Ngoumou est une évidence, et sa partie aurait pu être ponctuée d’un but si Braat n’avait pas sorti le grand jeu. Mais attention, car à trop monter, il a exposé l’équipe aux offensives adverses. Le premier but vient de son côté.

Stijn Spierings (5,5/10) : Une partie assez neutre, jusqu’à ce qu’on soit mené 2-0. Son dernier quart d’heure, on le veut sur 90 minutes, car c’était du grand Spierings.

Brecht Dejaegere (4/10) : Les parties se suivent et se ressemblent pour lui. On espère qu’il va revenir en forme après la trêve.

Naatan Skyttä (5,5/10) : Il a très bien démarré le match avec de belles prises de balle. Il lui manque cette régularité qui l’amènera plus haut, et la finition. Il en mange deux, et les deux auraient dû finir au fond.

Ado Onaiwu (3/10) : Il a bouffé la feuille de match avec deux situations toutes faites. Sort frustré au profit de Ratao, auteur d’un beau but.

Rhys Healey (4/10) : Auteur d’une très belle ouverture pour Skyttä qui aurait dû concrétiser l’occasion. Il a aussi quelques opportunités pour se mettre en évidence, mais il n’a pas marqué.

Nathan Ngoumou (5/10) : Pendant la première mi-temps, Yongwa a plus vu son arrière-train que son visage. Il a donné un nombre incalculable de munitions à ses coéquipiers. Il s’est petit à petit éteint après la mi-temps.

Nos derniers articles